(VIDÉO) MAME KHARY TOUTES GRIFFES DEHORS : ' Parmi mes détracteurs, il y en a qui sont des voleurs, d'autres des rancuniers et tous me doivent 60 millions de francs '.



Ousmane Diakhaté et ses sept camarades du Rasiaat qui ont accusé Sokhna Mame Khary Mbacké d'avoir opéré des détournements d'objectifs dans l'exécution du contrat qui a lié l'État du Sénégal à la Sonacos et au Rasiaat n'ont pas eu le temps de souffler. La riposte ne s'est pas fait attendre. Hormis le point de presse lors duquel son porte-parole a fait des révélations énormes les traitant  de voleurs, de rancuniers et de malfrats, la Mbacké-Mbacké a choisi de confier à Dakaractu des documents "attestant de la roublardise d'Ousmane Diakhaté et de ses camarades."

Après avoir révélé que le jeune Ousmane Diakhaté a frauduleusement pénétré dans son bureau pour supprimer certaines de ses données confidentielles ( ce qui avait conduit  , dit-elle,  ce dernier à séjourner chez les pandores ), Sokhna Mame Khary Mbacké parlera d'une dette de 60 millions de francs CFA." Ils sont été déboussolés de me voir décréter la mise à zéro. Et puis que tout le monde sache que c'est moi qui ai créé l'association, contrairement à leurs allégations. Il est aussi important de signaler qu'ils me doivent une soixantaine de millions et que nous sommes 89 personnes à composer le Rasiaat. Les 59 sont en train de travailler avec nous. Ils ne sont que 8 bavards."  

Ces huit bavards sont , au vu des signatures apposées sur la lettre du 14 août 2018 adressée au DG de la  Sonacos. Ousmane Diakhaté, Cheikh Diakhaté, Abdou Rahmane Fall, Mbacké Bâ, Serigne Bara Mbacké, Fallou Dieng,  Fallou Fall Bèye et Serigne Mbacké Lô. Dans cette lettre, ces membres du RASIAAT exigeaient de Pape Dieng qu'il satisfasse leurs doléances et que passée la date du 25 août 2018, ils allaient "suspendre le contrat." Sokhna Mame Khary de considérer qu'ils avaient alors mis leurs menaces à exécution.

Toujours dans sa dynamique de riposte, la Mbacké-Mbacké confie que certains de ses détracteurs "ont été pris la main dans le sac en train de voler  des fourreaux d'arachide pour aller les revendre dans une entreprise privée  connue du grand public." Note interlocutrice de conclure que son soutien au Président Macky Sall a fini de donner naissance '' à un groupe de frustrés." Affaire à suivre...

Mercredi 19 Septembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :