Usurpation de fonction : Un soudeur métallique se fait passer pour un employé qui confectionne des casiers judiciaires et disparaît avec le téléphone d'une dame

Le prévenu Bara Seck, soudeur métallique de son état, a été attrait, ce vendredi 17 décembre 2022, devant la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour répondre des faits d'escroquerie et de corruption. Ainsi il a été déclaré coupable et condamné à 3 mois de prison ferme.


Bara Seck est audacieux! Au lieu de se limiter à son travail de soudeur métallique, il se fait passer pour un agent du Tribunal de Dakar chargé de confectionner des casiers judiciaires. En effet, il ressort des débats d'audience que le prévenu est un habitué des faits. Son modus operandi est d'aller au tribunal de Dakar pour escroquer d'honnêtes citoyens. Un jour, il a croisé une dame qui était venue chercher un casier judiciaire. Après quelques échanges, le prévenu Bara Seck lui promet de la mettre en rapport avec un certain Issa Ndiaye qui va lui faciliter l'obtention du document. Sur ces entrefaites, il a pris le téléphone portable de la jeune dame pour simuler un appel. C'est par la suite qu'il a mis le téléphone dans sa poche avant de disparaître. Après l'avoir recherché en vain, la plaignante s'en est ouverte aux gendarmes en faction. Et ces derniers se sont tout de suite mis à ses trousses. Il a été appréhendé devant le portail où il tentait de s'enfuir. Arrêté, le prévenu a essayé de corrompre l'agent en lui proposant une somme de 60 mille francs Cfa pour qu'il le laisse partir. 

 

Déféré et placé sous mandat de dépôt depuis le 03 novembre 2022, il a fait face au juge du Tribunal des flagrants délits de Dakar ce vendredi 16 décembre 2022 pour son jugement. 

 

Le prévenu devant la barre laissera entendre qu'il avait un rendez-vous avec Issa Ndiaye un agent au Tribunal. Il souligne quil devait le mettre en rapport avec Issa Ndiaye pour lui faire un casier, mais qu'il n'avait pas l'intention de lui voler son téléphone portable. 

 

Interrogé sur le fait qu'il voulait remettre une somme de 60.000 francs au gendarme pour étouffer l'affaire, le mis en cause est resté bouche bée avant de reconnaître son acte. Lors de son réquisitoire, le représentant du ministère public a fait savoir que les faits sont constants avant de requérir une application de la loi. Comparaissant seul sans conseil, le prévenu Bara Seck demande la clémence du Tribunal. 

 

Au finish, le juge après en avoir délibéré conformément à la loi, a déclaré le prévenu coupable et l'a condamné à 3 mois de prison ferme.

Samedi 17 Décembre 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :