Trafic intérieur de drogue : Pour 10 kg de chanvre, A. Sow et G. Sarr encourent 10 ans de réclusion criminelle.


Trafic intérieur de drogue : Pour 10 kg de chanvre, A. Sow et G. Sarr encourent 10 ans de réclusion criminelle.
Attraits à la barre de la chambre criminelle de Dakar ce 16 mars pour les délits de trafic intérieur de drogue, association de malfaiteurs, les nommés Assane Sow et Gorgui Samba Sarr risquent de croupir les 10 prochaines années en prison, si le juge applique le réquisitoire du procureur. Les mis en cause seront édifiés sur leur sort, le 20 Avril prochain. 

En se fiant aux débats d’audience, on se rend compte que le sieur Gorgui S. Sarr pour des raisons sanitaires avait quitté Kaolack pour se rendre à Dakar avant de faire la rencontre en cours de route d'Assane Sow, son acolyte dans cette affaire de trafic intérieur de drogue. 

En effet, les 2 accusés ont été interpellés au rond point Cambérène 2 suite à une dénonciation anonyme. Les gendarmes qui ont procédé à leur arrestation ont trouvé après une fouille minutieuse du véhicule où se trouvait les 2 mis en cause un sac noir contenant 10 kg de chanvre indien. Le produit prohibé était destiné à Gorgui S. Sarr considéré comme l'acquéreur de la marchandise au prix de 30.000 francs le kilogramme soit une valeur totale de 300.000 FCFA, les 10 kg. La drogue était bien dissimulée sous le siège des passagers.

Devant la barre, les accusés ont tous nié les accusations. Considéré comme le principal fournisseur, Assane Sow a allégué ne pas s'activer dans le trafic de drogue. Interpellé sur la provenance du sac contenant le produit prohibé, il explique en rejetant la propriété du sac. "C’est la première fois que je mets les pieds à Dakar. J'ignore d'où provient le sac, Samba Sarr m’a simplement proposé de le rejoindre dans sa voiture et comme j’avais programmé de venir à Dakar, il m’a ramené", a-t-il dit face au juge.

Dans l’enquête préliminaire, l’accusé avait reconnu les faits en confiant avoir acheté le chanvre indien à Mbour. La perquisition effectuée par les gendarmes après son interpellation l'enfonce davantage dans ses dénégations. En effet, 1 kg de chanvre indien a été retrouvé dans la cuisine de son domicile. "La drogue trouvée chez moi était destinée à ma consommation personnelle" a confié Assane Sow.

Acolyte de ce dernier, Gorgui Samba Sarr, rejette pour sa part, toutes les charges qui pèsent sur son dos et réfute le délit de trafic intérieur de drogue,  cherchant vaille que vaille à se tirer d'affaire en incriminant Assane Sow. "J’avais proposé à Assane de me rejoindre parce qu'il partait à Dakar tout comme moi, mais je ne savais pas que le sac qu’il détenait par devers lui contenait du  chanvre indien", a-t-il soutenu.
"On m’a interpellé entre 8h et 9h. Et franchement je ne comprenais rien de ce qui se tramait », a expliqué Samba Sarr qui renseigne toutefois s'activer dans la vente de machine.

Dans ses observations, le ministère public a considéré que la culpabilité des accusés ne souffrait d’aucun doute. "Ils essayent de retourner leur vestes devant la chambre , ils se rétractent pour fuir leur responsabilité", a confié le procureur. "La détention est constante, de même que l’association de malfaiteurs. Leur agitation n’est qu'un objet pour semer le doute", a poursuivi le parquet plaidant ainsi pour retenir les mis en cause dans les liens de la prévention. Pour ce qui est de la répression, le ministère public a requis une peine de 10 ans de réclusion criminelle.

La défense assurée par Me Ndione a, quant à elle, demandé la clémence de la cour.

Le jugement est mis en délibéré au 20 avril prochain...
Mercredi 17 Mars 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :