Tidiane Tamba (président CAP 21/Mandataire du PDS) : « Une élection à Kolda sans le Pds serait inadmissible et incompréhensible… »


Tidiane Tamba (président CAP 21/Mandataire du PDS) : « Une élection à Kolda sans le Pds serait inadmissible et incompréhensible… »
Après avoir déposé sa liste pour les locales prochaines, nous avons tendu le micro à Tidiane Tamba président du mouvement Cap 21 et mandataire du Pds pour la mairie. Avec ce face-face, il est revenu sur le choix porté sur sa modeste personne de conduire le Pds pour les locales, les bisbilles qui ont secoué sa mandature et ses ambitions pour Kolda. 

Pour Tidiane Tamba,  « c'est avec beaucoup de satisfaction et d'émotion que nous avons déposé notre liste à la préfecture pour la mairie. C'est une première pour nous avec beaucoup de crainte car c'est nouveau pour nous. Mais comme on est bien entouré avec un staff bien rodé, on a pu réussir l'étape du dépôt sans encombre. C'est une satisfaction pour nous d'abord, mais aussi pour l'ensemble des membres du Pds et des mouvements ayant soutenu notre candidature depuis un an. Nous avons le mouvement Agir de Thierno Bocoum, le Sénégal en tête de Moustapha Mbamba Guirassy, etc... » 

Revenant sur l'incident ayant émaillé sa mandature, il explique : « il y a eu une incompréhension entre frère suite à l'incident qui s'est produit, voire un problème de communication. Il faut reconnaitre les ambitions des hommes en politique et chacun a le droit de les affirmer. Moi, mes ambitions étaient très claires au Pds car je voulais porter ma candidature pour la ville de Kolda. Mais pour cela, il fallait travailler autour d'un mouvement de soutien qui est le Cap 21. Qu'on aime ou pas, aujourd'hui notre mouvement s'est totalement installé dans l'espace politique. D'ailleurs, nous sommes devenus une identité remarquable par notre action et notre organisation. Et ce mouvement n'est pas en dehors du Pds puisqu'il est permis. On ne peut pas rejeter les mandatures qui viennent de la volonté de l'axe central. Pour moi, il fallait discuter et malheureusement nous ne sommes pas tombés sur un consensus. » 

 Dans la même lancée, il soutient que « ce qui serait inadmissible et incompréhensible pour tous les acteurs politiques de Kolda ce serait des  élections sans le Pds. Aujourd'hui, « Wallu  Sénégal » est la seule opposition légalement affirmée et dignement confirmée. Nous sommes de l'opposition et fortement ancrés dedans. D'ailleurs,nous sommes la seule constance de l'opposition dans ces locales. Avec le travail que nous avons effectué, j'ose espérer que nous ferons une excellente campagne. Nous pensons qu'il y aura beaucoup de surprises au soir du 23 janvier 2022... » 

Dans la foulée, il rappelle son parcours « en un an, nous avons pu mettre des hommes et des femmes de forte conviction qui ont en commun le grand projet de bâtir le Kolda de demain. Nous avons été choisis par le parti pour conduire les commissaires politiques pour son organisation. Il n'y a pas du hasard. Pour moi, c'est la consécration de la loyauté, de la constance dans la démarche politique. En politique, il faut 35% de compétence et le reste dans la loyauté et dans la constance des actions pour réussir. Le projet politique que nous avons peut-être porté par les koldois. » 

« Nous appelons les jeunes, les femmes au calme. Il faut refuser de se faire manipuler par des politiciens véreux. Je voudrais dire pour terminer, aux femmes, aux hommes et aux jeunes, que le candidat de « Wallu Sénégal » est la seule solution pour Kolda... » 
Vendredi 5 Novembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :