Thiès : Ousmane Diop de AWA investit le Président Sall, décline des stratégies et demande son arbitrage


Le président du mouvement Alliance Wallu Askan wi (AWA), Ousmane Diop, a mis les petits plats dans les grands en convoquant un congrès de sa base politique pour réclamer la candidature du Président Macky Sall pour la présidentielle 2024. Un choix qui s'explique selon lui,  par "un souci de préserver l'intérêt supérieur de la nation".

Dans la même veine, il a clairement parlé de deuxième mandat de cinq ans comme pour valider juridiquement l'éventuelle candidature de son leader. Ousmane Diop en a profité pour brocarder avec véhémence l'opposition en disqualifiant ces deux mentors les plus en verve. En effet, selon lui, "la justice et le code électoral constituent déjà des filtres notoires pour empêcher leurs candidatures." Aussi, est-il d'avis que "seule la prise en charge des préoccupations des sénégalais l'intéresse." Conscient que la prochaine présidentielle sera âprement disputée et ne constituera point une promenade de santé, le responsable politique dans la zone nord compte peaufiner des stratégies gagnantes en se rapprochant des populations pour changer la donne du désenchantement des citoyens lors des récentes consultations électorales.

Il est également sûr que le train de la validation populaire et de la conquête du 2e quinquennat, prendra son départ à Thiès. Développant la stratégie d'une vaste communication de proximité, l'option politique du jeune leader de Thiès Nord a été d'ouvrir de larges consultations qui lui ont permis de mettre le curseur sur les difficultés auxquelles femmes et jeunes de Thiès Nord sont confrontées, afin d'y apporter des réponses claires. "Cette posture permettra au Président Macky Sall de bénéficier du soutien déterminant des jeunes et des femmes à son action politique", a-t-il soutenu.  

Il a, également, appelé à l'unité de sa coalition, compte tenu des immenses défis qui se profilent à l'horizon. Par ailleurs, Ousmane Diop a invité les autres leaders politiques de Thiès à assumer leurs responsabilités car la situation politique de la zone est plus que carabinée et demande un arbitrage du président de la République... 
Jeudi 22 Décembre 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :