TOUBA- «Jamm a gën ñateeli mandat» coordonnée par Mouhamadou Mbodj a expliqué au Khalife comment une 3ème candidature de Macky pourrait provoquer des morts


«Jam a gën ñatel i mandat » , cette structure coordonnée par Mouhamadou  Mbodj était venue rencontrer le Khalife Général des Mourides pour l’entretenir de la nécessité qu’il y a à  veiller à «ce que le Président Macky Sall ne se hasarde pas à déposer pour une troisième candidature à la présidentielle de 2024».  La délégation qui était forte de Droits-de-l’hommistes, de politique et d’activistes a tenté d’expliquer au saint homme comment cette candidature «de trop» pourrait plonger le Sénégal  dans le chaos et provoquer des morts».  Mouhamadou Mbodj se voudra ainsi assez  clair dans le discours invitant le patriarche à battre le fer pendant qu’il est encore chaud.

«Dans le cadre de nos activités, nous avons décidé de saisir tous les Sénégalais et au premier chef  desquels les chefs religieux qui sont des régulateurs sociaux pour recueillir leurs prières pour que la paix au pays soit préservée. Nous parlons aussi de notre mission dans le sens où une nouvelle candidature du président de la République serait une violation de la Constitution. Il est important que la Constitution soit respectée, que la parole donnée soit respectée, que les valeurs morales soient préservées . Nous ne voulons pas  qu’il y ait encore des morts et cette candidature pourrait en provoquer».

Mouhamadou Mbodj et sa délégation prévoient d’aller rencontrer tous les chefs religieux de ce pays pour «juguler le mal avant qu’il ne se présente».
Vendredi 16 Décembre 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :