Système éducatif : la Cosydep alerte et recommande la réouverture des universités


 

Depuis la rentrée scolaire 2023-2024, il y a juste deux deux mois, le système de l’enseignement du pays vit des moments difficiles, accentués par la fermeture de certaines universités publiques, notamment l’université Cheikh Anta Diop. Ainsi, à la suite de la réunion du conseil d’administration, la coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique (Cosydep) a réuni la presse nationale ce jeudi 7 décembre 2023, pour se prononcer sur la situation scolaire et universitaire pays tout en édictant des recommandations et dégageant des perspectives. 

Dans leur déclaration lue par la présidente du Conseil d’administration, madame Hélène Rama Niang Diagne, la Cosydep ne passe pas par quatre chemins  : « constatant la dégradation progressive du climat scolaire avec les alertes des acteurs, les grèves d'avertissement des syndicats d'enseignants, les manifestations d'élèves, la fermeture prolongée des universités combinée au réchauffement du front social, la Cosydep exprime ses vives inquiétudes face aux menaces sur l'année 2023-2024 ». 

Face à la réalité actuelle des choses, la Cosydep alerte et lance un appel aux autorités étatiques, et aux acteurs de l’enseignement, revoir la situation du système éducatif du pays. « La décision de fermer les universités, pour quelques raisons que ce soient, ne peut tenir devant le caractère inaliénable du droit à l'éducation. Au contraire, le maintien des étudiants loin du campus risque d'entraîner de graves conséquences en termes de perte sur le temps d'étude, d'abandons massifs, de tentations qui les éloignent des espaces d'éducation et de formation », déplore la présidente du conseil d’administration de la Cosydep …

Jeudi 7 Décembre 2023
Alain Bonang



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :