Présidentielle de 2024 / Khalifa Sall : « Tous les acteurs doivent s'impliquer ... le président n'a plus le choix »


Dans sa prise de parole au lendemain de l’invalidation du décret abrogeant celui qui a convoqué le corps électoral et de la loi prorogeant le mandat du président de la République, Khalifa Sall appelle toute la classe politique à une large concertation pour fixer la date du scrutin. Face à la presse, le candidat de la coalition Khalifa président fait sa proposition.  « Si le président pense qu’il peut seul régler la situation, il se leurre. Ce sont tous les acteurs qui doivent être impliqués dans le processus pour la tenue de la présidentielle. Si on veut qu’elle se tienne avant le 02 avril, tout le monde sait sur quel levier jouer. Ce n’est que des délais. Il y a ceux qui sont incompressibles et compressibles » dit-il.



Toutefois, il note qu’à ce stade, c’est le génie de notre peuple qui est interpellé. Notre capacité à faire preuve de dépassement est attendue. C’est nos moyens intellectuels, politiques, moraux qui doivent faire en sorte que tout le monde s’oublie pour l’intérêt de la nation afin qu’on puisse dialoguer.



« Le président n’a plus le choix. Il quitte le 02 avril. Je veux faire comprendre que l’article 52 de la Constitution n’est pas à l’ordre du jour. Que personne ne l’ajoute car on vient de vivre le 03 février. Les conditions de son utilisation ne sont pas encore réunies » conclut Khalifa Sall.
Vendredi 16 Février 2024
Chamsidine Sane



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :