Pourquoi vous n’osez pas interdire le Xèsal au Sénégal? (Mamadou Sy Tounkara)


Pourquoi vous n’osez pas interdire le Xèsal au Sénégal? (Mamadou Sy Tounkara)
Monsieur Abdoulaye Diouf Sarr
Ministre en charge de la Santé
 
Objet : Pourquoi vous n’osez pas interdire le Xèsal au Sénégal?
 
Monsieur le Ministre,
 
Les méfaits du fléau de la dépigmentation artificielle ou Xèsal ont été largement démontrés par tous les spécialistes de la santé. Nul doute que ce Xèsal est un problème de santé publique car les cancers, diabète et autres maladies de la peau qu’il entraîne finissent par être de lourds fardeaux que toute la société sénégalaise porte dans les foyers, le travail et les finances publiques. 
 
Pourquoi les produits du Xèsal ne sont pas interdits au Sénégal? Comment justifier qu’il n’y ait aucun cadre juridique relatif à l’importation, la commercialisation et la publicité autour de cette catastrophe? Ce vide juridique justifie sans doute que nombre d’importateurs s’en donnent à coeur joie et que les affiches et spots publicitaires qui le vantent sont partout présents.
 
Aujourd’hui, il y a un seul décret obsolète datant de 1979 qui interdit le Xèsal pour les filles dans les écoles primaires et les lycées ; très certainement, ce ne sont pas les principales adeptes de cette dépigmentation et ses désastreuses conséquences. Ces vraies adeptes sont à tous les niveaux de la société, pauvres et riches, puissantes et faibles.
 
Il y a urgence à agir.  Ces campagnes de publicité agressives dans tous les médias vont, très certainement, influencer et recruter toujours plus d’adeptes, notamment chez les plus jeunes.
 
Le Xèsal est contre nos valeurs, nos religions et nos finances publiques. Il ne continue à faire ses ravages que parce que nos autorités ont peur de légiférer contre lui pour des raisons inavouées, se dérobant honteusement face à leur responsabilité première de protection du public. 
 
Aucun de vos prédécesseurs au ministère de la Santé n’a jamais osé introduire un projet de loi contre le Xèsal au Sénégal, se faisant ainsi complices de ce fléau. Ils évitaient même soigneusement d’en parler.
 
Pourrions-nous vous demander de prendre le chemin inverse? Pour l’intérêt supérieur des Sénégalaises et des Sénégalais, interdisez l’importation, la commercialisation et la publicité du Xèsal. Tous les Sénégalais, l’Histoire et Dieu vous en seront éternellement reconnaissants. 
 
 
Mamadou Sy Tounkara
 
Jeudi 7 Décembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :
Drogba change de tête

Drogba change de tête - 16/12/2017