Parrainage : Farba Ngom annonce une loi plus contraignante après la présidentielle de février 2019

L'opposition a rué dans les brancards à l'annonce du projet portant révision de la loi électorale. Lequel projet de loi qui a été adopté, a institutionnalisé le parrainage et fait de la présidentielle une élection à laquelle ne participent que ceux qui seront en mesure de présenter au moins 52 000 signatures. Pourtant pour l'un des députés de la majorité, le pouvoir devrait aller plus loin. Et Farba Ngom puisqu'il s'agit de lui, s'est porté volontaire pour introduire, après la présidentielle de 2019, une proposition qui mettra fin aux ambitions démesurées des soi-disants candidats à la présidentielle. Selon lui, tout candidat à la candidature devrait être en mesure de présenter 20 000 signatures sous peine de purger une peine de 1 mois à 1 an, en sus d'une amende allant de 100 millions à 1 milliard...


Jeudi 6 Septembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :