Parité aux élections locales : « Nous avons au moins une centaine de femmes têtes de liste » (Rokhaya Gassama Présidente du COSEF)


Dans la perspective de promouvoir une participation sans entrave des femmes dans le processus électoral, l’Observatoire National de la Parité (ONP) a organisé ce 21 Décembre un atelier consacré à l’installation d’une Antenne de veille de Dakar. 

Dans ce cadre s’inscrit également la mise en place d’un réseau national de veille et d’alerte pour le respect effectif de la loi sur la parité aux élections départementales et municipales de 2022. Rokhayatou Gassama, présidente du Conseil Sénégalais des Femmes, confiera à l’occasion que la mission première de ce réseau est d’assurer un meilleur suivi de l’application effective de la loi sur la parité dans tous les organes des collectivités territoriales lors des élections départementales et municipales de janvier 2022.

Ledit atelier vise à partager les enjeux et rôles des antennes dans le dispositif de veille et d’alerte pour le respect effectif de la loi sur la parité et son décret d’application dans la formation des organes et des collectivités territoriales, de désigner les coordonnatrices des antennes de veille, de procéder à l’installation officielle des sept antennes de veille, de partager une feuille de route pour le déroulement des activités de l’antenne. 

L’objectif dudit atelier est aussi d’assurer un meilleur suivi de l’application effective de la loi sur la parité dans tous les organes des collectivités territoriales lors des élections départementales et municipales de janvier 2022

Des bureaux qui n’ont pas respecté la loi sur la parité suite aux élections locales de 2014, c’est entre autres ce qui a motivé l’ONP à mettre en place ces antennes de veille qui sont aujourd’hui au nombre de Sept (7) réparties dans les régions de Dakar, Kaolack, Fatick, Kaffrine, Matam, Saint-Louis et Louga. 

« Nous avons la coordination nationale et celle adjointe mais aussi des ateliers de formation coordonnés par le réseau Siggil Jigeen… », ajoutera la présidente du COSEF pour annoncer la participation de toutes les associations féminines dans ce dispositif.

D’ailleurs, grâce à ce processus inclusif, les élections locales prévues en janvier 2022 connaissent déjà des améliorations par rapport à celles précédentes : « nous avons au moins une centaine de femmes têtes de liste », déclare-t-elle en soutenant à cet effet qu’au 23 Janvier 2022, le Sénégal va connaître une seconde application de la loi sur la parité aux élections départementales et municipales.
 
Mardi 21 Décembre 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :