Mor Ngom (secrétariat exécutif Bby) : « L'opposition est dans une dynamique de violence insurrectionnelle »


La coalition majoritaire a porté la réplique suite à la sortie des certains responsables de l’opposition appelant la jeunesse à envahir le tribunal de Dakar lors de la convocation de Barthélémy Dias et les préfectures pour procéder à la vérification de listes de leur coalition.

Pour le secrétariat exécutif de la coalition BBY, ces appels à la violence lancés dernièrement par les leaders de l’opposition, notamment de la coalition Yewwi Askan Wi montrent que l’opposition est dans une dynamique de violence insurrectionnelle qui ne dit pas son nom.

« L'opposition radicale organisée dans la coalition Yewwi Askan Wi est dans une dynamique de violence insurrectionnelle qui ne dit pas son nom. Assurément, la deuxième vague plus dévastatrice comme elle le promettait est en préparation, après celle du mois de Mars qui avait occasionné la mort de quatorze jeunes, le saccage de magasins de grande distribution, l'incendie de station de services, des domiciles de personnalités politiques et d'avocat etc... », se désole, le membre du secrétariat exécutif de la coalition BBY, Mor Ngom, lors d’une conférence de presse tenue ce matin. 
 
Pour Mor Ngom et ses camarades, l’opposition est dans une vaste campagne de manipulation qui ne dit pas son nom, pour vouloir lier la convocation de Barthélémy Dias à sa candidature à la ville de Dakar. « Concernant la convocation de Barthélémy, il est tout de même curieux pour une assignation de comparaître par la chambre d'appel le 10 Novembre 2021, que Barthélémy Dias agite encore la thèse du complot politique pour une affaire dont lui-même a fait appel. Un agenda programmé par la cours de justice depuis le 07 juillet 2021 à la suite d'un renvoi par ladite cour. Depuis très longtemps, les parties concernées ne se présentaient plus au tribunal et la dernière fois, seuls les avocats du maire socialiste avaient marqué leur présence en l'absence de leur client. Il apparaît clairement que la tentative de faire de l'amalgame entre cette affaire de justice et sa candidature à la ville de Dakar pour les élections locales est une grossière manipulation qui ne dit pas son nom », rappelle le secrétariat exécutif de BBY qui dit prendre l’opinion à témoin par rapport aux appels manifestes à la violence des acteurs de l’opposition...
Mardi 9 Novembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :