Mise en place du comité électoral à Kolda : Abdoulaye Bibi Baldé : « Nous allons cesser les longues réunions et nous mettre au travail… »


« Nous allons cesser les longues réunions et nous mettre au travail pour la réélection de Macky Sall » dixit Abdoulaye bibi Baldé, coordinateur régional de BBY lors de leur AG tenue ce samedi 26 janvier pour la mise en place du comité électoral.

À en croire ce dernier lors du point de presse, « cette assemblée générale a réuni toute la mouvance présidentielle pour la mise en place du bureau électoral dont Alsény Ba du parti socialiste est  président du comité départemental. Tous les partis sont représentés, et nous n’avons laissé personne en rade car tout le monde est inclus dans le comité électoral. »

Interpellé sur leur stratégie pour faire réélire leur candidat, il avance : « dès le 03 février Nous allons occuper le terrain. Nous procéderons à des visites à domicile et de proximité, des meetings pour présenter le bilan très positif de Macky Sall à nos militants. Et de surcroît, avec ce bilan qui n’est plus à présenter, même les indécis et les sceptiques vont y adhérer et voter pour notre candidat. » 

Alsény Ba, président départemental du comité électoral de préciser : « notre objectif reste et demeure la réélection de Macky Sall dès le premier tour, en travaillant dans l’unité. C’est la deuxième fois que je pilote un comité électoral pour la présidentielle et je pense que Kolda nous est favorable. Demain dimanche 27 janvier nous allons valider tout ceci afin que chacun puisse se situer et commencer déjà le travail... » 

Pour le coordinateur régional de BBY, Abdoulaye Bibi Baldé, «  la réalisation du pont de Faraféni suffit largement pour battre campagne pour nous populations de la Casamance, voire de Kolda. Aujourd’hui, on traverse à la minute près tandis qu’auparavant on mettait beaucoup de temps. Rien que ce changement de situation-là devrait amener les populations à voter pour Macky Sall, car c’est un choix judicieux et responsable... » 

Restant sur la même lancée, «  j’appelle les candidats et leurs militants à œuvrer pour des élections apaisées sans violence. La violence bloquerait notre démocratie et nous n’avons pas besoin de ça », alerte-t-il...

 
Dimanche 27 Janvier 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :