Migration circulaire : Des bénéficiaires de retour d’Espagne partagent leurs expériences

On peut bien aller travailler en Espagne et revenir dans son pays. C’est ce qu’ont voulu démontrer aux jeunes sénégalais et à ceux de l’Afrique en général, les bénéficiaires du programme de la migration circulaire en Espagne.


 En effet, partis en Espagne dans le cadre de la migration circulaire, les dix-sept sénégalais bénéficiaires de ce programme sont revenus. « Beaucoup de gens pensent que c'est de l'utopie mais c'est très bien possible d'être recruté pour aller travailler en Espagne et de retourner dans son pays. On a été parmi les bénéficiaires de ce programme et nous sommes partis en Espagne. Nous avons travaillé dans les meilleures conditions avec de très bons salaires. Tout s'est bien passé. Tous les engagements qu'ils avaient pris, ont été respectés. Contrairement à d’autres compatriotes sénégalais que nous avons trouvé là-bas qui étaient passés par la voie irrégulière et qui n'avaient pas les papiers légaux leur permettant de travailler en Espagne. On est parti et au bout de quatre mois, nous sommes revenus pour montrer à la face du monde et de l'Afrique en général que la migration régulière est bien possible », a ainsi témoigné Malick Mbaye un des bénéficiaires de ce programme.
 
 
 
Pour Nestor Nongo, le conseiller en migration de l’ambassade d’Espagne, à travers cette rencontre d’échanges et de partage d’expérience avec les bénéficiaires du programme, les autorités de l’ambassade espagnole cherchent à montrer aux jeunes qu’une autre façon de migrer est bien possible. « Au-delà des migrations que nous avons connues, c'est-à- dire la migration irrégulière, une autre façon de migrer est bien possible. C’est ce que nous appelons la migration circulaire. Les gens peuvent bien aller travailler en Espagne et revenir à partir d’un contrat au Sénégal. Notre objectif c’est d’aider ces jeunes sénégalais qui veulent aller en Espagne à avoir un contrat de travail ici au Sénégal et aller quelques mois en Espagne et revenir au pays à la fin de leur contrat. C’est effectivement que les dix sept sénégalais choisis dans ce cadre sont allés en Espagne travailler pour une entreprise avec contrat à durée déterminée et ils sont tous revenus. Ce qui est une très bonne nouvelle pour nous. Parce que cela indique que les gens commencent à comprendre qu’aller en Europe ne signifie absolument rien », s’est réjoui Nestor Nongo... 
Jeudi 29 Septembre 2022



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :