Me Augustin Senghor à l’inauguration du complexe sportif Youssoupha Ndiaye : « Il y a 10 ans de cela, le Sénégal n’avait pas une seule infrastructure sportive… »


Le président de la FSF, Me Augustin Senghor, présent ce dimanche à Guéréo (Thiès, 14 km de Popenguine), pour le compte de l’inauguration du complexe sportif Youssoupha Ndiaye, est largement revenu sur l’importance de ce joyau offert par la confédération Africaine de Football (CAF.) Revenant dix ans en arrière, à l’époque où il estime que le Sénégal ne disposait d’aucune structure sportive digne de ce nom, Me Senghor de mettre en lumière l’importance et l’utilité même de ce centre d’incubation pour jeunes talents. Ce complexe qui porte le nom de l’ancien ministre des sports Youssoupha Ndiaye, devrait profiter au football et à d'autres disciplines de manière plus large, a précisé, Augustin Senghor.

 

Après l’inauguration du complexe par le président de la CAF Ahmad, en présence du ministre des sports Matar Ba, du secrétaire général de la FIFA Fatma Samoura, et des présidents de fédérations section Afrique de l’ouest entre autres personnalités, Me Senghor s’est félicité de la réussite du projet : « C’est un moment important pour notre comité exécutif, parce que simplement comme vous le savez, il y’a dix 10 ans de cela, le Sénégal n’avait pas une seule infrastructure technique, aucun complexe techniquelui appartenant. Et, quelques années plus tard après avoir étrenné celui de Toubab Dialaw, et avoir vu les fruits que cela a générés, nous avons des équipes qui se préparent comme il faut, des infrastructures de qualité et des résultats qui ont suivi dans toutes les catégories... »

 

L’initiative du président de la fédération sénégalaise de Football de réhabiliter ce site combiné à la volonté du comité exécutif de la CAF de porter ce projet, a permis une telle réalisation. « Nous étrennons ce bijou qui nous a été offert par la CAF et qui est reparti en deux niveaux, un niveau déjà bâti par la CAF sur 5 hectares et une réserve foncière de 14 hectares qui est destinée à abriter des plateaux de terrains en gazon naturel et synthétique. Un hôtel de haut standing pour pouvoir accueillir l’équipe nationale A, mais aussi d’autres équipes », fera-t-il savoir à la presse.

 

Un centre d’excellence qui devrait jouer les premiers rôles dans la formation des jeunes sportifs sans distinction de genre, mais également des divers acteurs qui gravitent autour du football.  Ensuite vous avez vu que ce complexe a des salles de cours et des salles de conférence pour abriter la future académie du jeune footballeur aussi bien chez les garçons que chez les filles, car notre objectif est d’avoir une pépinière en foot féminin et masculin. Il s’agira aussi de distiller des cours de formation des techniciens, des arbitres, des médecins… Nous pensons que ce complexe peut profiter à d’autres sports et à l’Etat du Sénégal dans ses activités. »

 

Depuis 2008, ce centre qui était fermé, renaît ainsi de ses cendres. Me Augustin Senghor de préciser que l’équipe nationale de football des U17 qui doit participer à la coupe du monde au Brésil (26 octobre au 4 novembre), était en regroupement dans ledit centre...

Lundi 14 Octobre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :