Le SEN de BBY sur le rapport de la Cour des Comptes : « L'exploitation qui doit être faite par la justice se fera et les sanctions idoines prises! »


En conférence de presse cet après midi, le secrétariat Exécutif national de BBY n'a pas passé sous silence le rapport de la Cour des Comptes sur la gestion des fonds force Covid-19. En effet, selon ses membres, l'exploitation qui doit être faite par la justice sur ce rapport, le sera en toute indépendance et des sanctions idoines seront prises à l'encontre des personnes impliquées. « Les réformes les plus importantes qui concernent la Cour des comptes ont été faites par le président Macky Sall en 2012. 
 
C'est lui qui a donné l'essentiel des moyens de contrôle aussi bien en moyens humains qu'en dispositif règlementaire et législatif pour permettre à la Cour des comptes de faire son travail. Aujourd'hui la Cour a sorti un rapport qui est public et ce rapport a désigné des personnes qui étaient chargées de gérer des fonds publics, l'exploitation qui doit être faite par la justice le sera de façon à ce que si une personne est entachée dans sa gestion on puisse normalement prendre les sanctions idoines qui doivent prévaloir », a renseigné Aymérou Gningue.
 
Toutefois, le secrétaire exécutif national de BBY invite au respect de la présomption d'innocence des personnes citées et invite à l'ouverture d'une information judiciaire. « La première mission de la Cour à travers ces rapports, c'est de faire des recommandations. Il se peut que la Cour rencontre au cours de son travail, des soupçons de détournement de derniers publics. Parce que sur la base du rapport seulement, on ne peut pas indexer quelqu'un pour dire qu'il est coupable ou qu'il a détourné. C'est pourquoi la Cour préconise l'ouverture d'une information judiciaire parce que les gens bénéficient de la présomption d'innocence », a précisé l'avocat Me Ousmane Sèye, membre du SEN de BBY...
Mercredi 21 Décembre 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :