« La violence faite aux femmes est une pandémie » au vu des chiffres (ONU Femmes)

À l’occasion de la campagne des 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes et aux filles, un panel a été ouvert ce vendredi 2 décembre pour discuter des violences que subissent les femmes dans leurs milieux.

Réunissant plusieurs femmes activistes de plusieurs pays de la sous-région, cette rencontre a surtout permis aux femmes qui s’activent dans le combat contre la violence à l’égard des femmes, d’avoir un dialogue sincère autour du thème: « l’activisme pour lutter contre les violences à l’égard des femmes et des filles. »

En effet, les violences faites aux femmes et aux filles prennent des formes très diverses, parmi lesquelles on peut citer : les violences domestiques, le harcèlement ou les agressions sexuelles, le mariage précoce et forcé, l'exploitation sexuelle, etc...

Et, ces dernières années, au Sénégal, les chiffres montrent que la violence faite aux femmes ne baisse pas. Entre 2021 et 2022, il a été noté 4.298 cas de violence faite aux femmes et aux filles. Ainsi, selon la directrice régionale d'ONU Femmes, on pourrait affirmer que « la violence faite aux femmes est une pandémie » à cause des chiffres existants et qui ne baissent pas.

Pour rappel, la campagne des 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes et aux filles a été développée par le premier institut pour le leadership mondial des femmes en 1991. Elle a démarré le 25 novembre, à l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes et prendra fin le 10 décembre coïncidant avec la journée internationale des droits de l’homme...


Vendredi 2 Décembre 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :