La Conférence des Leaders de l’Initiative pour des Élections Démocratiques (IED) reporte sa manifestation du vendredi


La Conférence des Leaders de l’Initiative pour des Élections Démocratiques (IED) reporte sa manifestation du vendredi

La Conférence des Leaders de l’Initiative pour des Élections Démocratiques (IED) se félicite de la forte mobilisation des populations de la région de Dakar. Elle remercie vivement les citoyens et les citoyennes de Pikine et Guédiawaye qui ont démontré leur détermination à engager le combat pour un processus électoral consensuel permettant la libre expression du suffrage populaire.


Cette forte mobilisation des militants et militantes rassure les leaders sur la justesse de leur position et sur la nécessité de continuer le combat jusqu’à la victoire finale.


La Conférence des Leaders est plus que jamais décidée à mener le seul combat qui vaut tous les sacrifices pour permettre aux sénégalais de choisir librement leurs représentants à la suite de confrontations loyales et transparentes dans le respect des règles démocratiques propres à toute société libre.


Macky Sall et son régime ont décidé de passer en force et tentent d’obtenir un improbable second mandat en tripatouillant la Constitution pour détourner le suffrage des sénégalais et violer leurs droits. C’est ainsi, qu’après avoir honteusement et unilatéralement rompu le consensus sur le processus électoral Macky Sall, prenant prétexte d’un dialogue totalement biaisé, a décidé au dernier conseil des ministres tenu ce lundi d’instituer le parrainage à l’élection présidentielle et entrepris de modifier le code électoral contre l’avis de l’opposition unie au sein de l’Initiative pour des Élections Démocratiques (IED).


Devant cette situation toute nouvelle de nature à entraîner notre pays dans une zone de turbulence tant ce projet de confiscation des suffrages des Sénégalais heurte les consciences, la Conférence des Leaders réévalue la nature et les formes du combat à mener et tient personnellement Macky Sall pour responsable des conséquences désastreuses de toute manipulation et tripatouillage de la Constitution de la République.


Ainsi, pour préparer la riposte proportionnée des populations, la Conférence des Leaders a décidé de reporter la manifestation prévue ce vendredi à la Place Washington, devant le ministère de l’intérieur, et invite les militants, les sympathisants, les démocrates et les membres de la société civile à se tenir prêts à un rassemblement de masse devant l’Assemblée Nationale pour défendre la souveraineté du peuple, la réputation de notre pays, leurs droits démocratiques et manifester leur ferme opposition au viol de leurs suffrages.


Fait à Pikine-Guédiawaye
Le 22 mars 2018
Vendredi 23 Mars 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :