Interdiction de la manifestation de Frapp et Y en a marre : les activistes déposent leurs armes et se préparent pour le vendredi prochain.


Après l’interdiction de leur manifestation par le préfet de Dakar, Mor Talla Tine, les mouvements FRAPP et Y en a marre ont baissé leurs armes grâce à la plateforme Djami Rewmi. L’annonce a été faite lors de leur conférence de presse tenue ce vendredi 10 Décembre 2021 au siège du FRAPP qui porte sur les manifestations des forces vives pour l'indépendance de la justice dans 14 localités du Sénégal. Lesdits mouvements ont décidé de reporter leur manifestation jusqu’au vendredi 17 décembre 2021.
 
Face à l’interdiction de ce jour, les activistes ont dénoncé la forte mobilisation de la gendarmerie et la police dans les rues de Dakar. Ils estiment que cela prouve s'il en était besoin les "graves reculs démocratiques en cours au Sénégal depuis 2012 particulièrement dans le domaine de la justice". Le coordonnateur de Frapp, Guy Marius Sagna affirme qu’il y’ a une mauvaise volonté de laisser les citoyens sénégalais de s’exprimer, exercer leur droit constitutionnel de manifester ». Avant de conclure que « nous allons faciliter au président de la République en comptant réorganiser une autre manifestation, d’une autre manière ». Une chose que le représentant de la plateforme Djami Rewmi, Moundiaye Cissé magnifie, salue l’esprit de grandeur des activistes et adhère à l’heure à la lutte de la libération de la justice sénégalaise.
Vendredi 10 Décembre 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :