Grand retour de Wade : Le Pape du Sopi renoue avec les bains de foule


Resté très longtemps hors du pays, le Pape du Sopi est arrivé cet après midi à Dakar à bord d’un jet privé. Abdoulaye Wade a foulé le tarmac de l’aéroport de Diass dont les travaux ont débuté sous son magistère. Accompagné de Me Sall, des journalistes Ahmed Aïdara et Mouth Bane, l’ancien président de la République du Sénégal a été accueilli par ses partisans. Déjà à l’aéroport, des centaines de militants du Parti démocratique sénégalais (PDS) ont fait le déplacement pour lui dérouler le tapis rouge. 
Bien installé dans son 8X8 qu’il partageait avec son épouse et le leader du Grand Parti, Malick Gakou, le Pape du Sopi a vu son cortège stoppé net dès sa sortie du péage à Sébikotane nord. Les dizaines de militants qui l’attendaient ont pris d’assaut son véhicule l’obligeant à communier avec eux. Dakaractu a profité de cette occasion inespérée pour ôter à l’absent le plus présent ses premiers mots. Il s’est dit ému par l’accueil chaleureux que lui ont réservé ses militants. Aussi, a-t-il affiché ses intentions. « Je suis venu déboulonner Macky Sall », nous-a-t-il confié, ragaillardi. Son fils Karim Wade a été évincé de la course présidentielle à cause de ses démêlés avec la justice.
Ces mots crachés au micro de Dakaractu, Wade poursuit sa marche, submergée par une marée bleue. Son passage à Diamniadio n’a pas été une promenade de santé. Son cortège est bloqué par ses inconditionnels venus en masse. C’est le même scénario à Bargny. À Rufisque où on craignait un télescopage électrique avec une caravane de l’APR, les choses ne se sont pas passées comme prévu. Les forces de sécurité sont passées par là, en demandant aux « apéristes » de se ranger sur la chaussée pour permettre à l’ancien président de continuer son chemin. 
À Pikine, on a aussi frôlé le pire car Abdou Karim Sall était sur place dans le cadre de ses visites de proximité. Mais là aussi, les gendarmes sont intervenus pour éviter l’affrontement. C’est ainsi que Wade, heureux d’avoir retrouvé le Sénégal après une longue absence, se dirige vers Grand-Yoff. Bloqué par moment par la marée humaine venue l’acclamer, le secrétaire général ne peut s’empêcher de manifester sa joie, même si se lever n’est plus un exercice facile pour le « vieux ». Dans sa voiture, il est installé un dispositif pour l’aider à sortir la tête par dessus sa rutilante voiture. Mais qui connait Wade sait qu’il ne ratera pour rien au monde cette communion avec « son » peuple. 
Les deux voies de Liberté 6 où son cortège est passé se sont révélées très étroites pour contenir le monde fou qui accompagne le prédécesseur de Macky Sall. À ses militants, se sont ajoutés des ouvriers qui avaient sans doute la nostalgie du draineur de foule. 
Sa concession n’a pris fin qu’à la permanence du Parti démocratique sénégalais où l’attendaient des milliers de militants qui n’attendent que son mot d’ordre…
Jeudi 7 Février 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :