Gestion des fonds Force Covid-19 : l’Hôpital Principal de Dakar cité en exemple dans la transparence des dépenses…

Au moment où l’opinion nationale s’interroge après la sortie du rapport de la Cour des comptes sur la gestion nébuleuse des fonds alloués à la lutte contre la Covid-19 au Sénégal, un hôpital est cité en exemple pour son mode de fonctionnement, la rigueur dans la gestion des ressources financières, mais également l’implication de son personnel pour jouer sa partition dans la riposte contre la Covid-19.


Bien que n'étant pas sous la tutelle administrative du Ministère de la Santé porteur du Plan national de riposte de la Covid-19, la direction de l'hôpital Principal de Dakar a mis la totalité des moyens humains et matériels à la disposition du MSAS pour répondre efficacement à l’appel lancé par le Président de la République pour venir à bout de la pandémie à coronavirus. L’hôpital s’est très vite adapté au contexte Covid-19 pour apporter une riposte appropriée à la dimension des conséquences fâcheuses de la maladie. Les maîtres mots de la riposte sont transparence dans la gestion de l’information, transparence dans la gestion des ressources humaines et transparence dans la gestion des ressources financières allouées à la structure hospitalière. Pour les allocations des fonds de la Covid-19, l'hôpital avait reçu 2 milliards. Conformément à la réglementation en vigueur, la direction de l’hôpital avait convoqué le conseil d'administration pour un réaménagement budgétaire afin d'intégrer ce montant dans le budget de l'hôpital; ceci étant un préalable indispensable avant tout paiement. De même, le conseil d'administration avait validé les choix de dépenses pour un montant de 2 milliards. Il s'agit en l'occurrence de 3 types de dépenses répertoriées comme :

Le renforcement des équipements de réanimation pour faire face aux cas graves qui constituent la seule vraie épidémie hospitalière. Ainsi durant toute la Covid-19, l'hôpital Principal de Dakar n'a connu aucun déficit d'équipements indispensables pour la prise en charge adéquate des cas graves. En effet, l’hôpital a consacré un milliard de francs à l'achat du matériel de réanimation comme le système de vidéosurveillance centralisée qui permet de surveiller les malades en temps réel sans contact physique avec lui, réduisant le risque de contamination du personnel soignant quinze respirateurs neufs qui sont venus s'ajouter aux 10 déjà disponibles rendant l'hôpital autosuffisant en respirateurs. La disponibilité d'une centrale d'oxygène a mis l’hôpital régulièrement à l'abri de la rupture d'oxygène.

Environ 50 pousse-seringues assurent la sécurité de l'administration de plusieurs médicaments chez ces malades. Des appareils mobiles permettant de mesurer à temps réel les constantes indispensables à une bonne surveillance. S'y ajoutent les EPI en nombre suffisant. Cet équipement utilisé par l’équipe, compétente, organisée et motivée a permis d'avoir un taux de survie d'environ 69 % parmi les cas graves. Ce chiffre fait partie des meilleurs au monde. C’est pourquoi l’hôpital Principal de Dakar est souvent cité en exemple dans la gestion de la Covid-19 en Afrique. De plus, après la Covid-19, ces équipements continuent à servir à la réanimation de beaucoup d'autres affections graves non Covid-19 comme le paludisme grave et les autres pathologies concernées. L’acquisition de suffisamment de matériel de protection individuelle d'une valeur de 500 millions pour protéger le personnel soignant. L'hôpital Principal de Dakar a eu beaucoup moins de cas d'infection de personnel grave à l’accent mis sur la formation et la communication.

La direction de l’hôpital Principal de Dakar a investi les 500 millions restants pour renforcer le secteur de l'imagerie par une mammographie numérisée, meilleur outil de diagnostic précoce du cancer du sein, la mise en place d'une unité autonome d'échographie gynécologique, de 2 échocardiographes, un mobile et un fixe. Toutes ces dépenses ont fait l'objet d'une reddition complète des comptes devant le comité de suivi de la mise en œuvre des opérations du force Covid-19 dirigé par le général division François Ndiaye et par souci de transparence dans un document sécurisé mis à la disposition des autorités. Ainsi à travers ce mode de gouvernance et de gestion, l’Hôpital Principal de Dakar pourrait être félicité du travail accompli par sa direction qui n’a ménagé aucun effort pour la réussite constatée dans le cadre de la riposte contre la Covid-19 au Sénégal…
Mardi 20 Décembre 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :