Forum Pour la Vaccination de Dakar : « Il s'agit donc de sonner l'alerte et de porter le plaidoyer à tous les niveaux. » Macky Sall


Au plan continental la déclaration D'addis Abeba de 2017 sur la vaccination engage le pays membres de l'Union Africaine à rester mobilisés pour garantir l'accès de tous aux vaccins. Selon Macky Sall , « La tendance à la baisse de la couverture vaccinale de base est quasiment constatée partout en Afrique d'après les dernières données de l'OMS. Dans l'arbre de la priorité le cadre de la poliomyélite maladie invalidante et potentiellement mortelle mérite une attention particulière. Je rappelle que la première a été déclarée d'urgence à la santé publique mondiale à la 65ème assemblée mondiale de la santé en 2012 », a-t-il souligné.

Depuis lors, l’initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite a nettement progressé. Le poliovirus sauvage de type 2 et 3 ont été éradiqués respectivement en 2015 et 2019. « La région Afrique de l'ouest a été déclarée exempte de premier virus en Août 2020. Malheureusement, ces acquis ont été remis en cause avec des flambées épidémiques signalées ces dernières années. Ainsi le nombre de pays touchés est passé de trois ( pays ) en 2017 à une trentaine en Avril 2022. Cela montre clairement la fragilité des acquis et la nécessité d'une mobilisation générale autour de l'objectif d'éradication de la poliomyélite en Afrique et c'est le sens de ce forum. Je salue la qualité des participants et certainement les conclusions qui en seront issues », a –t- il ajouté. « Il s'agit donc de sonner l'alerte et de porter le plaidoyer à tous les niveaux. Afin qu'aucun enfant, ensemble dans nos villes comme dans nos campagnes ne soient laissés pour compte. Je lance un appel à tous les chefs de l'Etat et les gouvernements africains pour un engagement renouvelé dont la mise en œuvre des objectifs de la déclaration D'addis Abeba. J'en appelle également aux acteurs nationaux, aux professionnels de la santé, les élus territoriaux, les autorités religieuses traditionnelles, les membres de la société civile, le secteur privé, les travailleurs communautaires.

Ils ont tous un rôle à jouer pour sensibiliser et aider à maintenir au cœur de l'agenda familial la vaccination. Entretemps il nous faut poursuivre nos efforts de mise en place d'un écosystème biotechnologique pour la production locale de vaccins. C'est bien l'objectif du plan Madiba, institut pasteur de Dakar que l'UPD est en train de développer juste en moins de 200 mètres d'ici avec le soutien de l'Etat et ses partenaires », a estimé le chef de l’Etat Macky Sall. Le Sénégal a déjà fait des efforts dans ce domaine, selon toujours le Président de la République Macky Sall. « Je rappelle que l'institut pasteur de Dakar fait partie des quatre (4) laboratoires très qualifiés pour fabriquer le vaccin contre la fièvre jaune, que l'institut produit déjà depuis plus 80 ans. Avec le projet Madiba et Africamel. Il s'agit pour l'institut pasteur de Dakar de mettre au point d' autres vaccins au-delà de la Covid. Au-delà de la production de vaccins le défis pour l'Afrique, c’est d'accéder aux plateformes de commercialisation et de distribution.

Nous nous sommes battus depuis 2020/2021 pour produire les vaccins en Afrique. Une fois qu'ils seront produits, il faut bien qu'ils soient achetés et distribués sur le continent. C'est pourquoi j'engage nos partenaires comme Gavi et la fondation Bill Gate entre autres à soutenir les efforts de l'Afrique dans ce sens. Mobilisez- vous tous ensemble pour la vaccination… », a-t-il annoncé lors de son allocution à la cérémonie d'ouverture du Forum pour la Vaccination qui s’est tenu ce 10 décembre au CICAD.
Samedi 10 Décembre 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :