Football : Choix du numéro « 17 » au Bayern Munich, le secret autour de la décision de Sadio Mané…

Des plus connus aux plus mystérieux, les nombres et leur interprétation ont de tout temps permis d’explorer des dimensions aussi diversifiées qu'irrationnelles. Sadio Mané a finalement jeté son dévolu sur le nombre « 17 » qu’il va désormais arborer sous ses nouvelles couleurs bavaroises. Au-delà de l’aspect purement sportif, qu’est-ce qui se cache derrière ce chiffre mystérieux…


Après avoir brillé tout au long de son remarquable parcours footballistique avec des nombres tels que le 9, 33, 19, 23 ou encore le mythique numéro 10, le nouvel attaquant du Bayern Munich va pour la première fois de sa riche carrière s’afficher avec le « 17 ». Le nombre angélique par essence ! Un choix qui, en plus d’avoir sûrement été mûrement réfléchi, recèle un certain symbolisme auréolé d’une petite touche de superstition… 

Après avoir poliment décliné la proposition de Souleymane Sané (ancien international Sénégalais et père de Le Roy Sané) qui lui a proposé le numéro 10 que porte son fils (Le Roy), Sadio Mané qui n’a pas voulu prendre ce nombre déjà dédié à son nouveau coéquipier (Sané), a fait le pari du 17. » Un nombre loin d’être hasardeux. En effet, d’après plusieurs numérologues et autres experts du symbolisme autour des nombres, ce chiffre incarne l'optimisme, la positivité, l’individualité et l’esprit de leadership. Rien que ça ! 

En faisant ce choix Mané qui vient à peine de débarquer en Bundesliga, pourrait s’attirer les ondes positives de ce numéro fétiche qui est censé refléter l’affirmation de soi et dans la foulée une éclatante réussite. Quoi de mieux pour des débuts (qu’on espère en grande pompe) pour l’international sénégalais ? Il faut dire que le Lion de la Téranga a toujours eu une bonne étoile sur qui compter dans les périodes troubles pour illuminer son destin devenu légendaire. Depuis ses débuts sur les terrains vagues de Bambali (sud-est de la région de Sédhiou, Sénégal) à son explosion sur la scène mondiale.

Nombre de la sagesse intérieure et du renouveau, le « 17 » semble plus que jamais être taillé pour SM qui, en bon musulman pratiquant, a tout de même conservé une certaine part de superstition dans son quotidien de footballeur professionnel. C’est connu de tous, les joueurs de foot accordent pour la plupart d’entre eux, un grand intérêt pour ces petites choses (numéro ou chaussures porte-bonheur, gants « magiques », un petit saut avant de fouler la pelouse, un rituel d’avant-match) qui permettent de se sentir à l’aise avec son univers, son monde et par extension sur le terrain de football. 

Au regard de tout cela, il est important de faire un focus sur les nombres qui ont été tout à tour floqués sur les différents maillots portés par Mané, du FC Metz, à Liverpool en passant par Salzbourg et Southampton. Le 16 juillet prochain, au moment d’être présenté au public du Bayern Munich à l’Allianz Arena, SM17 avait brillé avec un certain « 40 » du  côté de l’Autriche. Au Red Bull Salzbourg, Mané, qui a passé trois belles saisons là-bas, a démarré avec le nombre de la « matière et de l’esprit » d’un point de vue ésotérique. 

Pour ses deux dernières saisons chez les Red Bull SM retrouve son « 10 » fétiche avant de s’envoler en Premier League chez les Saints de Southampton tout en gardant le même numéro 10 symbole de la plénitude, de l’évolution et de l’aboutissement. Le début de l’aboutissement d’une carrière exceptionnelle dont les grandes lignes vont plus tard s’écrire à Liverpool. Là encore, Sadio Mané, va prendre son mal en patience, privé du numéro 10 par le brésilien, Philippe Coutinho, qui le portait à l’époque. À la place le 19 associé à la providence, à l’accomplissement de son destin) avait été choisi pour briller en Premier League, avec les Reds. 

Si en réalité Sadio Mané ne s’est jamais vraiment prononcé sur le pourquoi du comment en ce qui concerne ces choix qui paraissent délibérés, la symbolique qui entourent « ses » numéros fétiches reste réelle. Un symbolisme qui se poursuit aujourd’hui encore, entre superstition et mysticisme autour de la pratique sportive notamment footballistique. 

Dans cette série numérique il est bon de rappeler que Sadio Mané a démarré sa carrière professionnelle avec le FC Metz (2011-2012) en portant sur le dos un atypique numéro 33. Selon la numérologie, il s’agit d’un nombre extrêmement puissant. Le « nombre maître » qui apporte chance et succès. Le symbole de la grandeur ! Sadio était-il au fait de tout cela, ou bien s’agissait-il tout simplement d’un choix hasardeux motivé par des ondes positives ? L’avenir nous le dira. Pour l’heure, place au maillot numéro « 17 » le nouveau numéro porte-bonheur de l’enfant prodige de Bambali…
Lundi 27 Juin 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :