Essais cliniques en période de Coronavirus et blocage sur l’utilisation du Covid organics au Sénégal : Le Secrétaire permanent du CNERS, le Samba Cor Sarr fait le point.


Le Sénégal est de plain-pied dans la recherche pour faire face au coronavirus sur un autre registre. C’est dans ce sens qu’une cinquantaine de projets d’essais cliniques ayant un lien avec le diagnostic et la prise en charge ont été soumis au Comité national d'éthique pour la recherche en santé « CNERS » depuis l’apparition de la maladie dans notre pays. La révélation est du Secrétaire permanent de cette instance chargée du contrôle de tout ce qui concerne la recherche en santé sous nos tropiques. Il était ce mardi 13 octobre dans la capitale du rail pour participer à un atelier destiné à renforcer les capacités des medecins chefs de region et de distric sur la régulation des essais cliniques.

Mais selon le Samba Cor Sarr, six projets ont reçu le quitus du CNERS. Un essai sort cependant du lot, renseigne le Dr Sarr. Il s’agit de celui mené sur l’utilisation du Nafamostat, anticoagulant pour la prise en charge des cas sévères covid. « Vous vous rendez compte depuis un certain temps, on a une réelle baisse de la mortalité », soulage le secrétaire permanent du CNERS qui renchérit que cet essai qui est l’un des plus suivis est enregistré au niveau mondial. Ce qui lui fait dire que le Sénégal utilise ces scientifiques pour lutter contre le coronavirus.

S’agissant du Covid Organics dont l’utilisation tarde à être effective au Sénégal, le Dr Sarr ne veut pas parler d’abandon. Pour lui, il y a un processus en cours avec une approche qui intègre le principe inaliénable de précaution. Le Secrétaire permanent du CNERS fait savoir que lorsque le produit malgache est venu, il a été mis entre les mains des responsables de santé, mais il fallait des préalables, c’est-à-dire des examens précliniques avant de passer à l’étape supérieure. « Ces examens ont été menés, mais il reste encore des informations additionnelles pour que cela puisse faire l’objet d’un protocole d’essai clinique. On est très exigeant là-dessus. C’est ce qui fait que le covid organics n’est encore utilisé ni en essai clinique ni utilisé », conclut le Dr Sarr. 
Mardi 13 Octobre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :