Esclavage en Libye: que signifie le silence assourdissant de l’Organisation de la Coopération Islamique-OCI ? (Arame Seck)


Esclavage en Libye: que signifie le silence assourdissant de l’Organisation de la Coopération Islamique-OCI ? (Arame  Seck)

Après les vagues d’indignation venant du monde entier contre les actes d’esclavage inqualifiables perpétrés par des barbares des temps modernes en Libye, les pays arabes membres de l’Organisation de la Coopération Islamique restent étrangement  silencieux alors que ces actes ignobles sont commis par des musulmans sur d’autres musulmans, entres autres êtres humains d’autres religions. Le Président de la France s’est prononcé avant eux condamnant très fermement ce qu’il a qualifié de crime contre l’humanité. Mais où sont donc les pays arabes de la Ouma si prompts à évoquer la solidarité entre musulmans lorsque cela les arrange?
Voilà que ce qui s’est passé en Libye vient de nous rappeler que le racisme fait fi des considérations religieuses et finit par montrer le vrai visage de nombreux de nos coreligionnaires arabes qui ne voient les populations noires que sous prisme de la haine. De nombreux pays arabes traitent leurs propres concitoyens noirs avec mépris et la discrimination est leur lot quotidien. Mais d’où leur vient donc ce sentiment frelaté de supériorité. Savent-ils que l’Empereur mandingue Kanka Moussa Touré venu du Mali pour le pèlerinage jeta des milliers de pieces d’or à des mecquois  pauvres amassés le long de son passage pour admirer sa riche caravane? Se souviennent-ils que pendant huit années, ce fut un noir Barack Obama qui dirigea le pays le plus puissant de la terre? Nous les africains choisissons systématiquement leur camp contre Israël  et voilà comment nous sommes payés? C’est un comble que ces barbares libyens qui ont transformé leur propre pays en un immense champs de misère, de ruines et de malheurs puissent se croire   supérieurs à une quelconque autre race alors que leur histoire toute récente devrait pousser nombre d’entre eux à se cacher derrière un voile de la honte.  Le racisme endémique dans les pays arabes est une réalité dont s’accommodent leurs dirigeants. Ce racisme arabe anti-noir  doit être dénoncé et combattu et la réciprocité diplomatique doit s’appliquer sans délai. A ce que je sache, aucun pays arabe ne s’est prononcé officiellement contre ces actes barbares, même la Tunisie et le Maroc qui comptent rejoindre la CEDEAO pour des raisons purement économiques. Nous les citoyens demandons à nos Etats d’exiger au préalable des mesures concrètes de leur part visant à éliminer le racisme dans leur propre pays.  Nous attendons de nos pays africains membres de l’OCI qu’ils réévaluent  leur présence dans un tel cadre car qui ne dit mot consent. Pour l’instant, la Libye qui a ouvertement violé la charte fondamentale de l’Union Africaine doit être exclue sans délai de l’Union africaine.

Arame  Seck
Enseignante à Kaolack
Jeudi 23 Novembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :