Eliminatoires CAN 2021 : Tout ce qu’il faut savoir sur le prochain adversaire du Sénégal, l’Eswatini (Ex Swaziland)

Pour rallier le royaume d’Eswatini (Ex Swaziland) il faut compter les heures de vol (plus de 20 heures entre les avions et les escales.) Pour cause, pas moins de 6 734 km séparent le Sénégal de l’Eswatini. Situé dans la zone de l’Afrique australe, ce petit pays de 17 363 km2, fut pendant très longtemps sous domination des colons Britanniques. Les « Swazis » qui sont un peu plus de 1 159 250 habitants, vivent sous le régime de la monarchie absolue, dirigés par le roi Mswati III. Avec la 147ème place mondiale au classement FIFA (43ème en Afrique.) L’équipe nationale de football d’Eswatini qui a joué son premier match le 1 mai 1968 (Victoire 2-0 sur le Malawi), n’a jamais participé à une phase finale de CAN ou de coupe du monde.


147e mondial, en 41 ans l’Eswatini n’a jamais joué une phase finale de CAN ou un mondial de football...

 

Ce dimanche 17 octobre 2019, à 19h00 GMT le Sénégal et l’Eswatini se croiseront pour la toute première fois dans le cadre d’une rencontre officielle de football (2ème journée des éliminatoires CAN 2021.) Un match aux allures de combat « David contre Goliath. » Avec un statut de vice-champion d’Afrique et numéro 1 en Afrique, au classement FIFA, sur le plan sportif, le Sénégal fera face à une modeste sélection de l’Eswatini (43eme Africain et 147ème mondial.) Un gap énorme que le sélectionneur Kosta Papic essaiera de réduire tant bien que mal. Car, depuis l’affiliation de la fédération d’Estiwani de Football à la FIFA en 1978, les « Swazis » courent derrière une première participation à une phase finale de coupe d’Afrique des nations et ou d’un mondial de football.

 

Un petit royaume niché entre le Mozambique et l’Afrique du Sud. Le roi Mswati II et ses 14 femmes sur le trône…

 

Avec près de 17 363 km2, l’ex Swaziland, qui compte un plus d’un million d’habitants, est un coin « perdu» entre l’Afrique du Sud et le Mozambique. Un des rares royaumes Africains qui a survécu aux affres de la colonisation (par les anglais en l’espèce.) Avec la ville de Mbabane comme capitale administrative et Lobamba (Ville hôte des « Lions » du Sénégal) comme capitale législative. l’Eswatini ou « Pays des swazis » dans la langue locale, est aujourd’hui sous le régime d’une monarchie absolue. Autrement dit c’est un roi Mwsati III, âgé de 46 ans, qui est sur le trône depuis 1986. 67e fils de l’ancien roi Sobhuza, l’actuel souverain en bon polygame compte dans sa cour 14 femmes et 34 enfants environ. Loin derrière son père qui n’avait pas moins de 70 épouses et 210 enfants. Sur le plan économique, l’Eswatini reste encore très dépendante du voisin Sud-Africain (9/10 de ses importations et ¾ de ses exportations.) Le pays manque quasiment de tout sur le plan des infrastructures.

 

Un taux de mortalité extrêmement élevé. La faute au VIH Sida et aux conditions de vie précaires. 46 ans d’espérance de vie en moyenne…

 

Présentant un taux de mortalité infantile extrêmement élevé, avec 97.50 % (2018), et 30.05 % de taux de natalité, la situation démographique du royaume reste alarmante. Fragilisée par un déficit du plateau médical qui est quasi inexistant. Les récentes études publiées sur populationdata.net font état d’une progression exponentielle du VIH Sida. En effet, plus du tiers des habitants seraient infectés par le Sida. Dans ce lot de malheur qui frappe les « Swazis », l’espérance de vie y est fortement basse avec une moyenne de 46 ans…

 

 

Samedi 16 Novembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :