Élection du Maire de Ziguinchor ce jeudi 27 Juin 2024 : Le sens et les raisons de ma candidature ( Aida Bodian)


Le 27 juin 2024, les 80 conseillers municipaux de la commune de Ziguinchor vont élire un nouveau maire. Parmi les prétendant(e)s, j’en suis une.  Pourquoi ?
 
A priori le poste de maire n’est pas une fin en soi. Toutefois le souci de mettre en œuvre et de pérenniser les productions intellectuelles et politiques de l’inimitable maire Ousmane Sonko m’invite à assumer mes responsabilités face à l’histoire. Ma principale préoccupation reste et demeure la consolidation et la promotion de la bonne gouvernance locale que nous a léguée Ousmane Sonko.
 
Sans prétention aucune, je ne songerai jamais à privilégier un quelconque égo. J’ai très tôt compris que pour une prise en charge correcte de la vision éclairée du maire Ousmane Sonko, il faut faire preuve d’humilité, de rigueur et de générosité (travailler suffisamment, travailler absolument en équipe, faire preuve de grande capacité d’écoute).
 
Elue maire, Je veillerai à créer les conditions optimales de mobilisation de tous les conseillers municipaux sans distinction en vue de faire bénéficier aux populations les différents talents qui composent le conseil municipal.
 
Je demande à être maire car je serai une résidante à Ziguinchor vivant au quotidien avec les populations et dont le cœur battra au rythme et à la cadence des préoccupations des communautés au nom desquelles et pour lesquelles je veux être maire. Je passerai mes nuits ensemble avec les ziguinchorois, je rêverai du devenir de ma chère commune ensemble avec ces populations et les matins, ensemble avec ces populations nous nous donnerons les moyens de traduire positivement nos rêves en réalité pour le plus grand bonheur de tous !
 
Je veux être maire en vue d’élever Ziguinchor au rang de villes citées en référence en terme d’attractivité, de rayonnement, de qualité et de cadre de vie en m’abreuvant à partir de l’intarissable source de réflexion et de productions du généreux programme Burok impulsé par Ousmane Sonko et validé par les populations.
 
Je veux être maire en vue de consolider et de renforcer la collaboration aussi bien avec les structures déconcentrées de l’Etat que des différentes structures intervenant dans le développement.
 
Je veux être maire car ce serait une occasion pour moi d’aider à bâtir l’image radieuse d’une famille municipale consciente des enjeux de l’heure: fraternité entre tous les acteurs de la commune (élus, agents municipaux, partenaires, délégués de quartier).
 
Je veux être maire pour avoir l’opportunité avec toute l’équipe municipale de mettre en œuvre l’inépuisable stock de propositions du programme brillamment conçu, élaboré par l’irremplaçable maire Ousmane Sonko et partiellement adopté lors de la première session tenue le 17 Février 2022 et qui se résume ainsi (à titre indicatif) :
 
- création de nouvelles directions ;
 
- mise en place de nouveaux outils financiers et sociaux ;
 
- création de nouveaux conseils communaux ;
 
- institution d’événements sportifs et citoyens ;
 
Se fondant sur la loi d’orientation de juin 2021 relative à l’économie  sociale et solidaire qui dispose que chaque collectivité territoriale doit  prévoir ,dans son document de planification, un programme de développement de l’Economie Sociale et Solidaire en cohérence avec la stratégie nationale, les collectivités territoriales, en rapport avec les autorités administratives déconcentrées, opérationnalisent à leur niveau la stratégie nationale à travers le programme de développement de l’Economie Sociale et Solidaire inscrit dans leur planification.
 
C’est dans ce sens que les conseillers ont adopté la mise en place des structures et organes ci-après :
 
- Une direction de l’Economie Sociale (DES) qui a vu le jour et qui ne demande que d’avantage d’appui pour pouvoir atteindre les objectifs visés.
 
- Une direction de la solidarité Communale.
 
- Un Fonds Municipal pour le Développement Economique et Social(FOMUDES).
 
- Une Mutuelle Municipale d’Epargne et de Crédits (MUMEC).
 
- Une Couveuse d’Entreprise pour la Promotion de l’Auto- emploi(CEPA).
 
- Une Coopérative d’Habitats sociaux
 
Le mécanisme encadrement et financement, matérialisé par le dispositif complémentaire du FOMUDES (comme structure de refinancement), la MUMEC (levier d’un service financier décentralisé) et la CEPA (comme outil d’encadrement), constitue le socle de cette politique d’économie sociale et solidaire du maire de la commune de Ziguinchor Ousmane Sonko.
 
Concernant l’institution de service, de conseil et d’événements, il y a à noter :
 
- la création d’un conseil communal de la diaspora (à l’instar des conseils communaux de la jeunesse)
 
- l’institution d’une semaine annuelle de la diaspora qui sera un moment fort de ferveur et de communion sociale et culturelle entre la diaspora et sa métropole, mais permettra surtout à cette dernière de prospecter les opportunités d’investissement autour de panels, de projets présentés par les acteurs institutionnels et privés ou de petites start-up…procéder aussi aux évaluations des initiatives antérieurement lancées.
 
Dans le domaine de la construction citoyenne, il est envisagé :
 
- la création de comités de développement des quartiers rattachés aux conseils de quartiers, chargés de la mise en œuvre des actions de reboisement, d’embellissement, de nettoiement, d’interventions dans les écoles, l’organisation de l’investissement humain…
 
- la création d’un service civique communal dense qui enrôlera et formera des jeunes volontaires pour participer aux travaux d’intérêt général et à la sensibilisation au programme spécial d’éducation citoyenne ;
 
- l’institution d’un jour mensuel du nettoyage communal et d’une semaine du Grand nettoyage annuel.
 
 
 
Dans le domaine du sport, L’institution d’un rendez-vous annuel de course de pirogues sur le fleuve Casamance en rapport avec le tourisme.
 
- l’institution d’une épreuve de triathlon (ou biathlon) annuel de Ziguinchor avec l’objectif d’en faire progressivement un rendez-vous casamançais, national et international couplé à un Fun Run communautaire pour encourager la pratique sportive pour tous ;
 
- la promotion de la lutte traditionnelle avec un drapeau de la commune sous forme de tournoi annuel.
 
En dehors des délibérations de la première session, des projets de grande envergure sont lancés. Nous veillerons en véritable sentinelle, à leur exécution correcte et absolue conformément à la volonté de leur auteur qui n’est d’autre que OUSMANE SONKO !
 
Nous travaillerons à consolider et même à rehausser le bilan positif réalisé dans le domaine de l’état civil, de l’éducation et de la formation, de la santé, de l’action sociale, du civisme fiscal, de l’éclairage public, du service civique communal…
 
Ziguinchor, la ville de l’irremplaçable et inimitable Ousmane Sonko mérite l’attention et l’engagement de tous ! D’où le sens de mon engagement.
 
Bonne chance à tous les candidats au poste de maire de Ziguinchor !
 
Mme Aida Bodian licenciée ès lettres modernes,
université Assane Seck de Ziguinchor.
 
Directrice de l’école publique élémentaire de Djibélor (Ziguinchor).
 
Actuelle maire intérimaire de la commune de Ziguinchor.
 
Responsable Djiguénou (femmes) PASTEF Ziguinchor.
Lundi 24 Juin 2024
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :