ENQUÊTE SUR UNE FILIÈRE DU HASCHICH : La SR ferre les «fils à papa»

Les « fils de... », arrêtés avec de la drogue, se croyaient sans doute en Jamaïque. Ces derniers qui consommaient tranquillement du hasch à bord de leur véhicule, musique à fond, ont été neutralisés à la suite d’une course poursuite avec les gendarmes de la Section Recherches qui ont ensuite mis la main sur A. Niane, fils de Diouldé Niane, patron de la Sonam. Premier volet de nos révélations sur cette rocambolesque affaire.


ENQUÊTE SUR UNE FILIÈRE DU HASCHICH : La SR ferre les «fils à papa»
Libération révélait hier que «le fils d'un assureur-milliardaire » avait été arrêté dans le cadre d’une affaire de drogue. Selon nos informations, il s’agit de A. Niane, fils de Diouldé Niane, prospère patron de la Sonam Assurance, entre autres entités. Mais ce dernier n’est pas tombé seul.
Des sources renseignent qu'il a été interpellé à la suite de O. Kébé, M. M. Ndiaye ainsi que M. et B. Noba.
L’affaire a été pilotée par la Section Recherches de Dakar qui avait entamé de discrètes missions de surveillance après avoir été informée d’un intense trafic de haschich.
Le 9 mars passé, les gendarmes qui « tiennent » le flagrant délit, en filant la voiture des suspects, décident de passer à l’action vers Mermoz.
Il était 21 heures. Mais lorsque les gendarmes demandent au conducteur de la voiture de se garer, ce dernier refuse d’obtempérer et appuie sur le levier de vitesse. Il s’en suit une courte poursuite digne d’un film au cours de laquelle, le conducteur de la voiture (O. Kébé) heurte un particulier. Tout ce beau monde est embarqué. Interrogé sur le hasch qui était en leur possession, les jeunes citent nommément ‘’Ama’’ Niane comme étant celui qui leur a remis le produit. Celui-ci sera cueilli et lors d’une perquisition, les gendarmes saisissent quelques grammes de hasch mais aussi du ‘’matos’’ pour « travailler » le produit.
Selon nos informations, d’intenses pressions ont été exercées sur la Section de Recherches qui a résisté. C’est ainsi que le groupe a été déféré au parquet et placé sous mandat de dépôt.
On apprend que vendredi dernier, le dossier a été jugé en flagrant délit et les faits de trafic, visés par les gendarmes ont été requalifiés. Dans l’attente de vérifications à ce niveau, nous reviendrons en détails sur les péripéties de cette affaire, de l’arrestation des suspects aux interrogatoires sur Pv.
Mercredi 21 Mars 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :