Diamalaye : Le message réconfortant de Serigne Bass Abdou Khadre Mbacké aux mourides


Le porte-parole du khalife général des mourides a été l’autorité dont la présence a surpris tous les fidèles à la Plage de Diamalaye. Ce lieu symbolique où depuis 25 ans, la communauté mouride célèbre la prière de Serigne Touba, Cheikh Ahmadou Bamba, sur l’eau alors qu’il était en route vers l’exil. Arrivé sur les lieux après la prière de 17 heures (takussan) effectuée par les fidèles derrière Serigne Fallou Mbacké (fils de Serigne Abdou Khadre, défunt imam de la grande mosquée de Touba), Serigne Bass Abdou Khadre Mbacké a relevé l’importance de cette prière effectuée à Diamalaye, appelée ‘’Julig geej-gi’'. 
 
 
Dans un court discours, Serigne Bass Abdou Khadre  a rappelé que son défunt grand-père, fondateur du mouridisme accordait une place importante à la prière. C’est d’ailleurs ce qui fait que celui-ci a consacré au moins 2 rakkas sur tous les sites où il a eu à séjourner. Cependant, il a appelé les fidèles à prendre en compte l’importance de la célébration de cette journée. ‘’Il nous faut tirer de cette journée l’importance que Serigne Touba accordait à la prière. Donc, cela doit faire comprendre aux fidèles la place qu’il accordait à la prière. Il nous faut aussi comprendre que Dieu nous fait vivre la souffrance avant le bonheur’’, a-t-il indiqué.
 
Serigne Touba, poursuit-il, a été honoré sur tous les sites où il a eu à séjourner, au Sénégal comme à l’étranger. Cette place où nous sommes à Diamalaye, en est une. Le porte-parole de Serigne Mountakha a aussi évoqué le respect que les ‘’toubabs’’ vouaient à son aïeul surtout après son acte de dévotion sur l’eau. ‘’Après avoir effectué la prière sur l’eau, Serigne Touba a regagné sa place dans le navire. Les blancs qui avaient tout vu lui ont alors fait savoir qu’ils étaient conscients que lui (Serigne Touba) pouvait, s’il le voulait, ne plus revenir dans le navire, après avoir effectué sa prière sur l’eau. Et pour cette raison, ces gens qui l’amenaient en exil lui ont reconnu sa bravoure. Parce que ce qu’il a fait relevait d’un geste suicidaire’’, a rappelé Serigne Bass Abdou Khadre.

Celui-ci, dans ses propos, a transmis ses chaleureuses salutations à tous ceux qui étaient venus honorer cette journée de Fattaliku (commémoration) mais aussi à la délégation officielle conduite par le maire de Yoff, le ministre de la Santé et de l’Action sociale (Msas). 
 
Samedi 21 Septembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :