Dialogue national : L'opposition souffre de sa fibre patriotique.


Dialogue  national : L'opposition  souffre de sa  fibre patriotique.
Au regard de ce qui se passe actuellement sur la scène politique sénégalaise, il est regrettable de constater qu’on a une opposition déraisonnée, récidiviste et aveuglée par la boulimie du pouvoir.
Ainsi, il faudrait rappeler que l’appel à un dialogue dépasse largement la volonté individuelle mais constitue une demande sociale, une nécessité, un impératif majeur pour l’ensemble des acteurs étatiques civils comme politiques. Dés lors, tout refus de l’opposition de dialoguer n’est que selon mon intime conviction l’expression pure et simple d’une volonté de saboter cette dynamique  citoyenne et patriotique. Et le véritable paradoxe dans cette histoire de refus ils reviendront après pour nous parler de démocratie sous prétexte que le Président de la République est un dictateur. Mais tenez vous bien chers opposants, le peuple a marre de cette musique dont les notes sont en parfait désaccord avec la cadence du peuple souverain. 
Combien de fois vous avez demandé à être écouté et a être associé, jamais vous n’avez saisi l’occasion ni l’opportunité de vous faire entendre et de proposer des solutions viables au développement du pays.
Donc ne nous parlez plus de démocratie car celle-ci a pour fondement le dialogue et la concertation. Par conséquent, tout citoyen convié et qui refuse de prendre part au dialogue est entrain d’affaiblir la démocratie. Donc nous vous prions chers pyromanes de ne pas allumer le feu pour après jouer aux sapeurs pompiers.
Cette situation  a fini de faire comprendre aux âmes averties qu’on est dans deux Sénégal “celui des destructeurs et celui des constructeurs”.
Conformément à la volonté du Président de la République de réunir toutes les forces vives de la nation pour un dialogue  consensuel et productif, j’aimerai dire à vive voix à ces Sénégalais, ces patriotes de différentes obédiences qu’en prenant part à ce dialogue, vous décidez par la même occasion de faire partie de ceux qui font émerger le Sénégal et pour cela soyez en vivement remercié.
A ces destructeurs, je vous dirai tout simplement, que votre  obsession du pouvoir ne fera que vous perdre davantage car le plus grand des malheurs qui puissent arriver à un politique est d’être victime d’une ambition démesurée.
Loin de vous jeter en pâture, permettez de vous rappeler que le premier rôle dune opposition dans un pays est d’être une force de proposition mais au Sénégal la tendance est d’être une force de destruction massive.
Ainsi le Plan Sénégal Emergent  (PSE) qui est l’unique référentiel jusqu’en 2035 et les échéances électorales de 2019 devraient nous servir de prétexte, pour se réunir autour de l’essentiel afin que l’ensemble des acteurs de la république puissent accorder leurs violons autour des grandes questions pour une stabilité politique, sociale et économique de notre cher Sénégal. 
 
Pierre Joe  NDIAYE
Responsable Politique  APR à  Joal  Fadiouth
 
Mercredi 22 Novembre 2017
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :