Comme si Liverpool avait perdu Maradona…


Comme si Liverpool avait perdu Maradona…

Luis Suarez est trop dur à remplacer. Pour en avoir souffert à Barcelone en 1984, l’ancien sélectionneur anglais Terry Venables a comparé le départ de l’attaquant uruguayen à celui de Diego Maradona pour Naples.

Liverpool n’a pas attendu Terry Venables pour prendre conscience de ce problème majeur. En perdant leur meilleur joueur, Luis Suarez, parti au FC Barcelone  pour 90 millions d’euros, les Reds s’attendaient évidemment à une saison plus compliquée malgré les recrutements de Rickie Lambert, Adam Lallana, Lazar Markovic et surtout Mario Balotelli. Mais pour l’ancien sélectionneur de l’Angleterre lors de l’Euro 96, le départ du "Pistolero" uruguayen est comparable à ceux – retentissants - de Diego Maradona et de Paul Gascoigne respectivement du FC Barcelone et deTottenham.

L’actuel conseiller technique de Wembley se souvient très bien de ces transferts puisqu’il était aux commandes des deux équipes concernées… "Je sais comment il est difficile de remplacer un joueur comme Suarez. Quand je suis arrivé à Barcelone en 1984, Maradona était parti pour Naples. Trois ans plus tard, j’ai été à Tottenham quand Gascoigne partait pour la Lazio. Je vois beaucoup de ressemblances entre Maradona, Gazza et Suarez, le vide qu’ils ont laissé derrière eux. Ils étaient aimés par les supporters car ils associaient apport collectif et exploits personnels", se souvient ainsi le technicien dans sa chronique sur independent.co.uk.

Pour l’ancien joueur et entraîneur de Tottenham, les attaquants actuels ne seront pas capables de faire oublier le néo-Blaugrana. "Même après six semaines de compétition, je ne vois pas commentLiverpool  parviendra à pallier le départ de Luis Suarez. C’est difficile en ce moment, depuis que Steven Gerrard  a fait cette erreur cruelle contre Chelsea  et que Luis Suarez est parti. Il a beaucoup donné et les buteurs, surtout Mario Balotelli, doivent se mettre au niveau", lance ainsi Terry Venables, qui précise très justement que Daniel Sturridge  a perdu "un moteur sur le terrain" avec qui il formait un "train inarrêtable". Ce Liverpool est sur le point de dérailler.

 
SPort.fr

Lundi 29 Septembre 2014




Dans la même rubrique :
Drogba change de tête

Drogba change de tête - 16/12/2017