CHEIKH GNINGUE (Sous-préfet de Kaël) : « Par négligence des parents, des enfants sont sans pièces d’état civil »


Le sous préfet de Kaël vient de procéder à la mise en place d’un comité de suivi des activités de la protection de l’enfant. Selon Cheikh Gningue, qui a présidé une rencontre à laquelle ont pris part plusieurs personnalités dont le maire de la commune. Il s’agissait de donner au plan d’action du Comité départemental de la protection de l’enfant de Mbacké qui est une résonance de la Stratégie nationale de protection de l’enfance ( SNPE). 

L’exécutif local de signaler que l’objectif est d’avoir un dispositif structuré et cohérent qui permet de recueillir l’ensemble des questions qui touchent l’enfant et de voir comment assurer la prise en charge de ce dernier. Il s’agira, ensuite, d informer et de sensibiliser les acteurs sur la nécessité de prendre en charge l’enfant dès la maternité.

Le sous-préfet se désolera de remarquer que dans sa localité une pléthore d’enfants ne disposent même pas de pièce d’état civil. Ce qui est selon lui, un droit primaire et fondamental. Il citera ces « petits bergers » qui circulent toute la journée derrière le bétail. Il signalera aussi cette mauvaise donne généralement notée à l’approche des examens et plus particulièrement celui de l’entrée en sixième. « Beaucoup d’élèves ne prennent pas part aux examens faute de pièces d’état civil. Heureusement qu’il y a les audiences foraines et les comités de protection créés au niveau local. »
Mercredi 25 Août 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :