Boko Haram : Abubakar Shekau a-t-il été capturé ?

Des informations faisant état de l’arrestation du leader de l’une des versions de Boko Haram commencent à se répandre comme une trainée de poudre. Mais rappelons qu’à chaque fois qu’il a été annoncé mort ou capturé, l’homme est réapparu pour narguer les autorités nigérianes.



La rumeur fait son petit bonhomme de chemin à Borno, dans le nord du Nigeria. Elle fait état de la capture d’Abubakar Shekau. Le chef de l’un des bras de Boko Haram aurait été pris dans les montages de Gafa par des chasseurs, raconte la rumeur qui a été reprise par le Daily Sun. 

Des sources haut placées dans l’armée nigériane n’ont pas confirmé l’information, mais n’en demeurent pas moins précises sur une attaque dont Shekau et ses hommes font l’objet depuis la semaine dernière, dans leur fief de la forêt de Sambissa. L’offensive baptisée « Rescule finale » viserait en partie à libérer les lycéennes de Chibok qui sont retenues contre leur gré par le camp d’Abubakar Shekau depuis avril 2014. 

Annoncé, plusieurs fois mort ou capturé, le successeur de Muhamed Youssouf à la tête de Boko Haram a toujours donné la preuve du contraire. Le 23 août dernier, l’armée nigériane soutenait l’avoir grièvement blessé lors d’un raid qui aurait, en sus, causé la mort de trois cadres de l’organisation djihadiste. Le démenti de Shekau ne se fit pas attendre. Dans une vidéo diffusée le 23 septembre, soit un mois après l’annonce de sa mort, Shekau affirme être en bonne santé. En outre, il a menacé le président nigérian Muhammadu Buhari en ajoutant que les filles de Chibok ne seront libérées qu’une fois ses « frères relâchés ». 

Dribblé par le fils de Muhamed Yusuf ?

Abubakar Shekau a été destitué début août par l’Etat islamique. Il a été remplacé par l’ancien porte-parole de Boko Haram, Habib Yusuf alias Abu Musab Al-Barnawi qui devient ainsi le nouveau gouverneur de la province de l’Ei en Afrique de l’Ouest. Il est reproché à Shekau qui préside aux destinées de Boko Haram depuis la mort de Muhamed Yusuf en 2009, son goût très prononcé pour le takfirisme (ex communication).

Cependant, Shekau a refusé de céder sa place à Abu Mus’ab al-Barnawi qu’il a qualifié de très tiède avec les principes du djihad. Il a réaffirmé son intention de rester à la tête de « Jamahatu Ahlu sunna li dahwati wal jihad » (les gens de la Sunna pour la prédication et le jihad), la vraie dénomination de Boko Haram. Depuis lors, le groupe est partagé en deux factions rivales. 
Mardi 20 Décembre 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :