Bilbao, 15 photographes africains exposent sur la condition féminine.


L’Edificio Ensanche a accueilli le 14 octobre 2020 à Bilbao, en Espagne, le vernissage de l’exposition photo « Le Parlement des Femmes d’Afrique ».

L’événement a vu la présence de plusieurs autorités espagnoles, des passionné.e.s, amoureuses et amoureux de la photographie et d’art sur un thème universel qui pointe la discrimination faite aux femmes. Initié par la Fédération Africaine sur l’Art Photographique (FAAP), l’événement a refusé du monde, malgré la pandémie de la COVID-19 qui secoue le monde.

Avec des photographies qui parlent d’elles-mêmes, les auteurs s’interrogent sur les questions liées aux droits des femmes.  

Au total cinquante-huit œuvres photographiques de quinze photographes membres de la FAAP sont exposées dans cette ville culturelle espagnole.
Issus du Sénégal, du Mali, du Congo, du Bénin, de la Guinée et de la Côte-d’Ivoire, ces jeunes photographes questionnent à travers leurs œuvres, qui dévoilent leur passion pour la photographie, les mutations sur les droits des femmes, en dévoilant leur engagement pour les droits de la gent féminine, pour la photographie.
Une façon pour ces jeunes talents dont neuf femmes de montrer également leur militantisme en faveur de leurs «sœurs », «mères» et «épouses».

Sur des thèmes aussi divers qu’actuels, ces
photographes ont voulu sensibiliser sur les violences physiques et les discriminations faites aux femmes, en même temps qu’ils déconstruisent certains discours déplaisants en révélant la force et la volonté, dont fait montre la femme, rurale et urbaine, de pouvoir se relever malgré et contre tout.

Des projets pertinents qui font écho à l’actualité de notre monde où les droits des femmes connaissent des violations de toutes sortes. « La photographie touche toutes les sensibilités. Il est temps qu’elle participe à mieux sensibiliser sur la question des droits des femmes, dans un souci de les valoriser. Ce qui équivaut à valoriser et humaniser notre société, nos sociétés», plaide le photographe professionnel Mamadou Gomis, par ailleurs commissaire de l’exposition.

« Le Parlement des femmes », une initiative du photographe professionnel sénégalais, Mamadou Gomis, président de la Fédération Africaine sur l’Art Photographique (FAAP), a vu le jour en septembre 2018 à Dakar. Elle est mise en œuvre en collaboration avec la coopération espagnole, dans le but d’accompagner les photographes surnommés « Les Parlementaires », pour la réalisation d’œuvres photographiques et artistiquement impeccables dans une approche qui met en lumière les femmes-photographes.

Sur invitation de KCD-ONGD, organisateur du Festival international de Cine Invisible de Bilbao, l’exposition, qui se déroule du 14 octobre au 4 novembre 2020, est le fruit de plusieurs mois de labeur de la FAAP. « La FAAP a toujours nourri le désir de valoriser celles et ceux qui se lèvent au quotidien pour la photographie, les amoureuses et amoureux de l’art, l’Afrique et le reste du monde », a fait savoir le président de la FAAP, M. Gomis. 

Enfin, « Le Parlement des femmes » tente de mettre en lumière la problématique de la remarquable rareté des femmes africaines dans le monde de la photographie. WhatsApp Image 2020-10-18 at 18.36.41 WhatsApp Image 2020-10-18 at 18.40.50 WhatsApp Image 2020-10-18 at 18.42.17 WhatsApp Image 2020-10-18 at 18.43.24 WhatsApp Image 2020-10-18 at 18.56.16 WhatsApp Image 2020-10-18 at 18.58.32 WhatsApp Image 2020-10-18 at 18.58.40 WhatsApp Image 2020-10-19 at 11.40.55 WhatsApp Image 2020-10-19 at 11.41.02 WhatsApp Image 2020-10-19 at 11.41.09 WhatsApp Image 2020-10-19 at 11.41.19 WhatsApp Image 2020-10-19 at 11.41.33


Bilbao, 15 photographes africains exposent sur la condition féminine.
Lundi 19 Octobre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :