Alerte lancé contre le Projet « Benchmarking the Business of Agriculture » La Banque Mondiale accusée de destruction des exploitations agricoles traditionnelles


Alerte  lancé contre le Projet « Benchmarking the Business of Agriculture » La Banque Mondiale accusée de destruction des exploitations agricoles traditionnelles
La CICODEV Afrique et d’autres organisations sœurs de la société civile révèle que sous la pression du G8 et avec le soutien financier de la Fondation Gates, la Banque Mondiale compte lancer un  nouveau projet appelé « Benchmarking the Business of Agriculture » (BBA).
La campagne internationale « Nos Terres, Notre Business ! » vise à demander l’arrêt du projet indique le communiqué de ces organisations de la société civile. En lançant cette campagne, les organisations comptent ainsi  dénoncer le rôle de la Banque Mondiale dans le phénomène de l’accaparement des terres et des  ressources naturelles ; phénomène qui affecte les populations les plus pauvres dans le monde.
Le BBA reprend les principes et la méthodologie du classement des rapports « Doing Business » de la Banque  Mondiale pour l’appliquer au secteur de l’agriculture. L’objectif explicite du BBA est de promouvoir « l’émergence  d'un secteur agricole commercial fort ».
En réalité les classements du BBA récompenseront la déréglementation  des secteurs agricoles et permettront de faciliter l'accaparement des terres dans le monde entier note le communiqué.
Appliqués au secteur agricole, les classements du BBA vont encourager les gouvernements à faire de leurs  terres une marchandise - et à la vendre ou à la louer à des investisseurs étrangers, indépendamment de l'impact  social ou environnemental de telles politiques ajoute-t-il.
Les organisations de la société civile rappellent que l’accaparement des terres dépossède les paysan(ne)s, les éleveurs et les communautés autochtones qui sont pourtant les garants de la production d'aliments pour l’ensemble de la planète.
Mardi 1 Avril 2014
Dakaractu




1.Posté par veraetautre le 01/04/2014 15:12
Les fonctionnaires de la banque mondiale sont tellement loin de nos pauvres réalités! si en plus ils croit ( comme vera ) detenir le savoir ils deviennent trés dangereux.



Dans la même rubrique :