Affaire Oustaz Oumar Sall : le procureur requiert 3 mois d’emprisonnement ferme contre le prêcheur.


Dans son réquisitoire, le parquet n’a pas été tendre avec le prêcheur Oustaz Oumar Ahmed Sall. Le maître des poursuites qui a relevé la constance sur le délit d’injures via un réseau informatique envers une communauté, a demandé de déclarer le prévenu coupable. Il a requis 3 mois ferme d’emprisonnement contre Oustaz Oumar Sall.
« C’est constant qu’il y’a injures parce qu’il a tenu des propos offensants (…) la réalité c’est qu’il n’assume pas comme disent les jeunes ‘’Dafa déló avance’’ », a expliqué le procureur. Selon le magistrat, Outaz Oumar Ahmed Sall est également poursuivi pour actes d’intolérance car ses propos incitent au mépris d’une communauté qui a beaucoup œuvré pour la stabilité du pays.
« Cette stabilité que nous avons, nous la devons absolument à nos guides religieux », a dit le magistrat.
 
Au préalable, la partie civile dans sa plaidoirie a chargé Ahmed Sall en s’appuyant sur une mauvaise intention du prêcheur à saper la cohésion sociale.
« Ça ne prêche pas, ça pêche. Il fait dans la bidah. Les propos de Oumar Sall sur Cheikh Ahmed Tidiane (Rta) sont une abomination. Il s’est défroqué à la barre », a déclaré Me Ousseynou Fall...
Vendredi 8 Décembre 2023
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :