Affaire Amy Ndiaye Gniby : la partie civile réclame 500 millions de FCFA de dommages et intérêts

Fin des débats ! Les avocats de la défense d'Amy Ndiaye Gniby ont pris la parole pour faire leur plaidoirie, au terme de laquelle, ils ont réclamé la somme de 500 millions pour dommages et intérêts.


Prenant la parole en premier, Me Ndèye Anta Kane trouve regrettables les actes posés par les prévenus. "Nous avons tous été indignés qu'une dame en état de grossesse ait été victime d'agression. Elle s'est retrouvée avec un trouble abdominal. Les femmes se sont battues pour trouver leur place à l'Assemblée nationale en votant la loi sur la parité", dit-il. Selon Me Souleymane Soumaré, aujourd'hui, on s'interroge sur le sort de l'enfant. "Nous espérions que les prévenus allaient regretter leurs actes, mais ils ont préféré se lancer dans des dénégations totales", a souligné la robe noire qui demande que les prévenus soient déclarés coupables des faits qui leur sont reprochés. Quant à Me Alioune Badara Ndiaye, cette affaire est une amorce politique qui se dégage. "Heureusement, que la dame Amy Ndiaye Gniby est vivante. Il devait comparaître devant la Chambre criminelle. Ils avaient déclaré qu'il allait la tuer ouvertement. C'est une affaire dramatique, de tels comportements ne sont pas acceptable dans un État de droit. Elle avait été traquée et blessée par ces gaillards", a plaidé la robe noire. "Les autorités du pays doivent prendre toutes les dispositions nécessaires pour lutter contre ces agissements", conclut-il. A son tour, Me Baboucar  Cissé estimera que ces images ont fait le tour de la planète et ont terni l'image du pays. Selon lui, rien ne justifie cet acte ignoble. "Le coup a entraîné un décollement du col de l'utérus. Ma cliente a été clouée au lit pendant 15 jours. Suffisant pour lui, de réclamer la somme de 500 millions pour dommages et intérêts... 
Lundi 19 Décembre 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :