9ème édition du FID / Démocratie et stabilité institutionnelle : “La liberté sans responsabilité devient une menace pour la société!” (Macky Sall)


Ce 27 Octobre 2023, s’est ouvert au CICAD, la 9ème0 édition du Forum International de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique. Pour cette année, le Forum traitera de "L'Afrique des potentiels et des solutions face aux défis sécuritaires et à l'instabilité institutionnelle. "Selon le chef de l’État Macky Sall, le thème de cette 9e édition “nous rappelle aussi notre part de responsabilité dans les défis sécuritaires et l’instabilité institutionnelle qui agitent le continent.”

En effet, estime-t-il, “en plus de leur coût humain et matériel, les conflits armés plombent nos efforts sur la voie du développement économique et social.
Il est donc temps de faire taire les armes et privilégier le dialogue pour le règlement de nos différends. C’est aussi par le dialogue que l’on surmonte les clivages partisans pour bâtir des coalitions nécessaires à la stabilité des institutions nationales”, a indiqué le président Sall.

Par ailleurs, dira-t-il, il semble tout aussi important “de veiller à concilier l’exercice des libertés individuelles et collectives d’une part, et les impératifs d’ordre public d’autre part. La liberté sans responsabilité devient une menace pour la société. C’est dire que la démocratie, la stabilité institutionnelle et le développement économique et social ne peuvent s’accommoder de facteurs déstabilisants que sont le populisme, le radicalisme et les extrémismes de tous bords. J’ajoute, par ailleurs, qu’un régime démocratique, si ancien soit-il, reste toujours un idéal en construction. En démocratie, il y a plus d’expérience à partager que de leçons à donner.”

En outre, estime le chef de l’État, ” l’Afrique des potentialités et des solutions, c’est aussi l’Afrique qui met en commun ses forces, ses intelligences et ses ressources pour son développement et son intégration, à l’image de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal, de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie, du champ pétrolier sénégalo-mauritanien Grand Tortue Ahmeyim et du Pont de Rosso sur le fleuve Sénégal en construction avancée, pour relier la Mauritanie et le Sénégal”, a conclu le chef de l’État qui avait à ses côtés le président de la République de Mauritanie, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, le premier ministre de Guinée Bissau, Geraldo Martins et le ministre délégué aux affaires étrangères du Japon.
Lundi 27 Novembre 2023
Yaya Cissokho



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :