9ème Édition JNE 2023 : "Le secteur de l'élevage contribue pour 3,9 % du PIB et 25,5 % de la valeur ajoutée de l'agriculture au sens large" (Ousmane Mbaye)


Dans le cadre des préparatifs de la célébration de la journée nationale de l'élevage, les acteurs dudit secteur et le ministère chargé de l'élevage et de la production animale ont tenu une rencontre d'échanges et de partage sur le thème retenu cette année, ''Valorisation des produits d'origine animale, un stimulateur pour la souveraineté alimentaire''. Le secrétaire général du ministère de l'élevage, Ousmane Mbaye, qui a présidé l'atelier, a souligné l'importance du secteur de l'élevage dans notre économie. Selon lui, ce secteur a produit une contribution en 2002 estimée à 3,9 % au PIB et à 25,5 % à la valeur ajoutée de l'agriculture au sens large. Alors que les productions nationales de lait et de  viande sont estimées en 2022 à 287,9 millions de litres pour le lait et 320.000 tonnes de viande. "C'est un réel plaisir pour moi d'être parmi vous ce matin pour présider au nom de Monsieur Daouda Dia, ministre de l'élevage et de la production animale empêché, et qui m'a fait l'honneur de le représenter à cet important atelier, l'ouverture de l'atelier scientifique préparatoire de l'édition 2023 de la journée nationale de l'élevage", a-t-il dit, affirmant qu'il est de tradition pour son département et ses partenaires d'organiser en prélude à la célébration de chaque édition, un atelier préparatoire qui est un cadre d'échanges regroupant tous. Mais cadre également qui est très propice pour discuter du thème retenu.

À l'en croire, les conclusions qui en sortiront alimenteront la déclaration annuelle des éleveurs qui sera présentée à Son Excellence Monsieur le Président de la République, lors de la cérémonie officielle prévue cette année à Kaolack. Ainsi, il poursuit que ces deux (2) dernières années, compte tenu des thèmes qui ont été retenus, l'atelier scientifique a été organisé parallèlement sur les investissements et la création d'emplois pour les jeunes et les femmes. "En d'autres termes, la promotion de la valorisation des produits d'origine animale permettra de renforcer la diversité et la qualité des produits animaux, de créer une segmentation claire du marché et de répartir la valeur ajoutée créée entre les producteurs, les transformateurs et les distributeurs", a fait savoir Ousmane Mbaye devant les producteurs et les éleveurs...
Vendredi 8 Décembre 2023
Yaya Cissokho



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :