9e Ed. du FID : "Pour faire face à cette insécurité qui sévit en Afrique nous devons travailler à libérer notre énorme potentiel", (Mohamed Ould Ghazouani)


En marge de l'ouverture du forum international sur la paix et la sécurité en Afrique, le président de la République de la Mauritanie , Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a salué la tenue de ce forum qui selon lui, ne cesse de nous envoyer au fil des éditions l'image d'une Afrique résolument décidé à se prendre en charge à réfléchir à propos de ses défis et au dynamique socioculturelle et économique qui les sous-tendent . Après les mots de remerciement à l'endroit du Président Macky Sall, le chef de l'État de la Mauritanie le contraste le plus saisissant sur notre continent, les changements anticonstitutionnels et le retrait de la République sœur Mali du G5. "Le contraste le plus frappant réside dans l'énorme décalage entre d'une part son extraordinaire potentiel en matière de ressources naturelles et de position géostratégique et ressource humaine jeunes et dynamiques qui auraient dû en faire un espace de paix, de stabilité et de développement. Et d'autre part sa réalité objective souvent faite de pauvreté, de sous développement, d'insécurité, d'instabilité sociale et institutionnelle", a-t-il regretté, soutenant qu'aujourd'hui surmonter ces contrastes et transformer les ressources potentielles en outil de solutions concrètes et efficaces afin de triompher des crises aiguës et multiformes que traverse notre continent constitue la clé de voûte du développement de l'Afrique.

Poursuivant son argumentaire, le président Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani note que parmi les plus dévastatrices des crises aiguës que l'Afrique subit, il y a l'insécurité et les changements anticonstitutionnels. "En effet, l'Afrique est devenue depuis plus d'une décennie le théâtre des diverses formes de violence terroristes, sociaux politique et interethniques qui se propage jour après jour à de nouveau territoire déstabilisant les états et mettant hors de leur contrôle des régions entières qu'elle transforme à l'image de la bande du Sahalienne en zone d'incubation de l'extrémisme violent et de trafic en tout genre", dit-il évoquant le retrait de la République sœur Mali et à la forte recrudescence de rupture de la légitimité constitutionnelle dans son espace comme obstacle qui freine l'élan collectif de cultiver la paix en Afrique. "Pour faire face à cette insécurité qui sévit en Afrique et corréler immédiatement l'instabilité institutionnelle nous devons travailler à libérer notre énorme potentiel en matière de ressources et de construction des solutions innovantes par l'amélioration de la gouvernance politique et sociale au sain de nos états en vue de construire un développement durable aspirant une prospérité partagée" a conclu Mohamed Ould Ghazouani.
Mardi 28 Novembre 2023
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :