5 morts dans un accident sur le pont de Mballing : L'Ageroute au banc des accusés.


Le pont de Mballing, sur la RN2, doit être élargi et transformé en une construction moderne, visant à faire passer sans risque des véhicules. C’est ce que les populations veulent imposer à l’Agence des travaux et de gestion des routes au Sénégal.

L'élargissement de l'ouvrage apparaît comme une « urgence » selon les populations, qui disent faire face à la sourde oreille de l’Ageroute, au banc des accusés.

« Si les accidents sont récurrents, c'est parce que le pont est trop étroit pour la circulation », a expliqué Massamba Ndiaye, secrétaire de l’Association  Mbour vision future (Mvf). Ce dernier a fait valoir que leurs revendications sont restées lettre morte, alors que « le danger d’accident est permanent ».

C’est le cas de l’accident d’une rare violence, qui s’est produit mercredi dernier vers les coups de 6h du matin. Une collusion entre un camion-citerne, qui venait de Mbour roulant à vive allure, et une voiture de marque Renault Dacia en provenance de Joal. Le bilan est lourd : 5 morts et des blessés graves.

« Nous réclamons l’élargissement et la reconstruction du pont routier. C'est-à-dire la reconstruction dans un style plus adapté et plus sûr », a demandé le SG de Mvf, par ailleurs, habitant de Mballing. « Le pont est trop étroit pour la circulation. C’est pourquoi, il y a trop d'accidents, trop de blessés et trop de morts », a-t-il ajouté.

L’ouvrage qualifié de « pont de la terreur »  enjambant la lagune, au cœur de Mballing,  est situé sur un axe d'échange majeur, entre la ville de Mbour et la Commune de Joal. Zone de trafic pour les armateurs, proche de la Petite Côte et des îles du Saloum, c’est une étape importante et très fréquentée par les camions frigorifiques, reliant le Palmarin. 
Vendredi 25 Mars 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :