12èmes rencontres hospitalières : le RESHAOC prône la certification des établissements de soins


En prélude des 12èmes rencontres hospitalières prévues du 26 juin au 28 juin 2024 à Dakar, le comité d’organisation du Réseau des Hôpitaux d’Afrique de l’Océan Indien et des Caraïbes (RESHAOC), a tenu une conférence de presse, ce vendredi 21 juin. Le thème de ces trois jours de travaux et d’échanges portera sur la « certification des établissements de soins : état des lieux de la mise en place de la démarche qualité dans les hôpitaux du RESHAOC ».

La présidente du comité d’organisation du RESHAOC (Réseau des Hôpitaux d’Afrique de l’Océan Indien et des Caraïbes), Khadidiatou Sarr Kébé est revenue sur l’organisation, le nombre de participants et les dispositions prises. Selon elle, près de 500 personnes sont attendues à cet évènement à dimension internationale. 

Ce réseau, né depuis 1996 à Ouagadougou regroupe présentement plus de 200 hôpitaux disséminés dans plus de 22 pays dont le Sénégal, un des membres fondateurs. Pour la présidente, le  thème « la certification des établissements de soins » est d’une importance capitale, car il place l’hôpital et l’usager au centre de la réflexion. Ceci dans le but de permettre aux hôpitaux sénégalais et africains de s’inscrire dans une démarche qui aboutira à améliorer l’accessibilité et la qualité des soins. En tant que présidente du RESHAOC, elle a remercié le ministère de la Santé et de l’Action sociale   pour son accompagnement depuis avril 2022, et la direction générale des établissements de santé dans tout le processus.   

Revenant sur les perspectives et le thème de la certification, le professeur Mamadou Sarr, président du comité scientifique,  estime qu’il faut comprendre par certification des établissements de santé, la conformité à des exigences établies. Autrement dit, ce sont des normes hospitalières surtout sur le plan du fonctionnement des hôpitaux et de leur organisation. D’après lui, la question de la certification n’affecte pas forcément les politiques protocoles et normes thérapeutiques qui sont déjà définies, validées par d’autres instances pour les personnels mais, du point de vue de l’organisation des hôpitaux, du point de vue de leur fonctionnement, du point de vue de l’optimisation des processus parce qu’il est important pour une performance des hôpitaux de définir un cadre normatif, référentiel permettant d’inscrire tout ce qui est processus métier, processus support et management des hôpitaux avec des indicateurs précis dans le cadre d’auto-évaluation et de rétroaction afin d’avoir une performance optimale. Cette certification permettra aux partenaires, usagers et gouvernements d’avoir beaucoup plus de confiance aux hôpitaux.

 
Vendredi 21 Juin 2024
Dieynaba Agne



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :