Spoliation foncière : Une privation de terres d’un préjudice de 223 millions de francs CFA orchestrée par un tiers, dénoncée par le CA de la coopérative de l’ISRA.


Depuis 2007, les membres de la Coopérative CH-ISRA2000, qui font plus de 568 adhérents statutairement reconnus, se battent au tribunal contre une poignée d'individus pour que justice leur soit rendue. Ces individus exclus pour avoir détourné les fonds que la coopérative d’habitat des agents de l’ISRA ont constitués par des cotisations, « se sont finalement « recyclés », après leur sortie de prison dans un groupement de quelques dizaines de personnes dénommé CODIAP à l'effet de faire main basse sur le reste du patrimoine foncier de la Coopérative », regrettent les membres de la coopérative.

Malgré les difficultés que la Coopérative a rencontrées à cause de la longueur des procédures judiciaires et en dépit des centaines de millions de FCFA qu'elle a perdues du fait des malversations de ses ex-dirigeants, elle s'est toujours conformée à la loi attendant que justice soit faite sur cette privation de ses parcelles que ce tiers a opéré sur le dos des centaines de membres.

Aujourd’hui, le président du Conseil d’administration de la coopérative de l’habitat des agents de l’ISRA, Bernard Ousmane Ndiaye estime que « l'heure est extrêmement grave car, une énième tentative de spoliation de leur patrimoine foncier prospère est en train d’être menée. En d'autres termes, si le jugement rendu en première instance et qui ordonne la restitution du TF n°18260/GR appartenant à la Coopérative au CODIAP est confirmé en appel, cela signifiera que la vérité s'est affaissée devant le mensonge. 

L’ISRA dénonce ainsi « un vol et la prévarication » qui est en train de gagner du terrain et interpelle les autorités compétentes à sortir de leur silence pour que le sort honorable de ces agents émérites soit bien gardé.
Jeudi 4 Novembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :