SACCAGE DU TRIBUNAL DE LOUGA : Le mouvement Gem Sa Bopp condamne vivement et redoute un précédent dangereux.


Le saccage du Tribunal de Grande Instance de Louga lors du  procès du maitre coranique Cheikhouna GUEYE et Cie suite à leur arrestation pour faits de sévices corporels et traitement inhumain voire barbare sur un groupe de  talibés enchaînés a fini de plonger les sénégalais dans un melange de stupeur et de fureur  totale.

 En effet rien n'explique, rien ne saurait valablement justifier la destruction d'un édifice publique abritant une juridiction en pleine audience  par des citoyens arborant le manteau de religieux  et s’érigeant en bouclier pour défendre l'indéfendable. 

Nous sommes dans un Etat de droit avec une justice professionnelle et indépendante qui rend la justice au nom du peuple sénégalais. Par conséquent, si des individus sur qui pèsent des charges graves de traitement inhumain et affligeant sur des enfants talibés doivent répondre de leurs actes, il est anormal et totalement condamnable que des  excités  viennent délibérément faire entrave au bon fonctionnement de la justice en s'attaquant avec désinvolture avec une violence inouïe à l'institution judiciaire en plein jour . 


Pourquoi y'aurait -il des  citoyens a part entière  et des citoyens entièrement à part ? DURA LEX SED LEX.


C'est pourquoi le Mouvement citoyen  GEM SA BOPP se désole véritablement de ces actes de barbarie orchestrés au Tribunal de Louga et condamne vigoureusement un tel état de fait.

Le Mouvement GEM SA BOPP en appelle à la responsabilité de tout un chacun et demande à l'ETAT de prendre toutes les mesures idoines pour que de pareilles forfaitures ne se reproduisent plus.

A cet effet le Mouvement  Gem Sa Bopp regrette le silence assourdissant de tout le corps social sénégalais notamment les partis politiques, les syndicats, la société civile, les elus .

Le Mouvement GEUM SA BOPP considère que de tels actes découlent d'une irresponsabilité totale, d'un manque de civisme, d'une défiance sans limite  en défaveur de la République et de ses Institutions. L'égalité des citoyens devant la loi est une exigence exigence sacrée . La République obéit à des fondamentaux intangibles sur lesquels reposent la cohésion et la concorde nationale. La loi a un portée  générale et un caractère  impersonnel. 

Le Mouvement GEM SA BOPP exhorte tous les citoyens et toutes les citoyennes à se muer en sentinelles de la République et de l'Etat de droit.  


Fait à Dakar, le 28 Novembre 2019
Vendredi 29 Novembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :