Mbour : Les grandes lignes de la rencontre animée par le président de l’Institut Diambars et celui de l’Olympique de Marseille.


Le Président Pablo Longoria, de l’Olympique de Marseille (Om), accompagné de quelques-uns de ses proches collaborateurs, a bouclé sa visite officielle de 48 heures au Sénégal. À l’issue de cette mission de la délégation de l’Om, une conférence de presse organisée par l'institut Diambars a permis aux présidents des deux structures de lever un coin du voile sur l’objet de la mission marseillaise, mais aussi des ambitions des deux organisations.

‘’On a signé un partenariat. Et c’est tout de suite après qu’il y a eu une restriction causée par la Covid-19’’, a déclaré le président Saër Seck qui a manifesté sa volonté de mettre en place une équipe féminine dans l’institut qu’il dirige. ‘’Dans le cadre du partenariat avec l'Om la discipline, c’est le football. Nous sommes en train de réfléchir à Diambars pour la mise en place d’une équipe féminine. Ce n’est pas encore quelque chose de décidé, mais le jour où cela sera décidé, en ce moment-là nous le communiquerons’’. 

Interrogé sur ce qui fait que les clubs français s’orientent vers ceux du Sénégal, pour les recrutements, Pablo Longoria a expliqué que c’est pour y dénicher les talents. ‘’En Afrique, il y a des possibilités encore très grandes. En vérité, c’est peut-être démagogique, c’est peut-être effectif, parce que c’est trop facile de dire que dans le foot africain il y a toutes les possibilités oui. Maintenant, c’est la vérité que les talents nous viennent directement de l’Afrique. Il y a quelque chose de différent. Il y a la liberté sur le terrain et moins de pression. Nous sommes passés à un niveau, on a cherché d‘avoir une spécialisation des joueurs, surtout en Afrique qui a son système de jeu. Qu’est-ce qu’on recherche de plus en Afrique, (…) On cherche toujours à avoir de l’excellence, des talents sportifs au niveau international’’, a-t-il confié. 

Successeur de Pape Diouf, ancien directeur sportif de l’Om, il a salué la mémoire de son prédécesseur, emporté par la Covid-19. ‘’C’est un motif de satisfaction que d’être comparé à Pape Diouf. Mais, la seule comparaison qu’on peut faire, c’est d’avoir été comme lui directeur sportif puis président. 

Et ce fut le tour de Saër Seck, de réagir à la question qui porte sur les projets de l’Institut Diambars. ‘’J’espère que l’État va nous aider à construire un stade (pour l’Institut Diambars)’’, a-t-il rétorqué en soulignant : ‘’Pour faire un projet de stade, il faut bien le préparer.  Donc, c’est un projet qui est effectivement dans nos calculs’’. Et c’est sans transition qu’il a évoqué la prochaine compétition de son club. ‘’En ce qui concerne la prochaine campagne africaine, c’est vrai que c’est une équipe jeune qui a réussi à se qualifier pour la coupe de la confédération, nous irons avec toute l’ambition qui a été un peu tracée l’année dernière, nous allons en tout cas essayer de consolider les résultats du Sénégal. Donc cette équipe ne changera pas. Malheureusement, elle sera peut-être réduite, tout simplement, parce qu'un certain nombre de joueurs partiront  certainement, mais ces joueurs seront remplacés par les plus jeunes’’.
Mardi 3 Août 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :