Le coronavirus reste plus longtemps contagieux sur certaines surfaces.

Une équipe de scientifiques a cherché à savoir si le Covid-19 a des surfaces ou des environnements qu'il affectionne plus que d'autres.


Le coronavirus reste plus longtemps contagieux sur certaines surfaces.

L’épidémie de Sars-cov2 qui touche durement l’Europe depuis plusieurs semaines  est encore entourée de nombreux mystères pour les chercheurs. Cela s’explique par la nouveauté de la maladie  qui n’est apparue qu’en décembre 2019 en Chine. On connaît encore peu les interactions de ce coronavirus avec son environnement, mais des scientifiques ont trouvé des premiers éléments de réponse. 

Une équipe d’universitaire de Hong Kong a publié son étude  ce vendredi 27 mars sur le site de prépublication scientifique “medRxiv”. Cette dernière n’a pas encore été soumise à l’examen d’autres chercheurs, mais Angela Rasmussen, virologue de renom de l’université de Columbia, estime sur Twitter  que c’est un article sérieux qui “provient de virologues très réputés qui ont été les premiers à isoler le SRAS classique”. 

Une préférence pour les masques chirurgicaux 

L’équipe hongkongaise a ensuite testé la durée de vie du COVID-19 sur certaines surfaces. Les conditions ambiantes dans la pièce de test étaient de 22°C avec environ 65% d’humidité (ce qui est assez élevé).

“Aucun virus infectieux n’a pu être récupéré sur du papier d’imprimante après une incubation de 3 heures”, expliquent les chercheurs dans l’étude. Ensuite, pour le bois, le virus disparaît au bout de 48h et avec le verre et les billets de banque, il faut environ 5 jours. Enfin, pour l’acier inoxydable et le plastique, il faut compter une semaine pour voir se dissiper les risques d’infections. 

Mais l’objet qui a le plus surpris les chercheurs, c’est le masque chirurgical. Ils détaillent: “Le virus infectieux peut encore être détecté sur la couche extérieure d’un masque chirurgical le 7ème jour”. Les masques usagés constituent donc un risque d’exposition potentiel à la maladie. 

Le virus est capable de rester stable sur de nombreuses surfaces pendant plusieurs jours, mais sa sensibilité face aux changements de températures montre la similitude du Covid-19 avec les autres coronavirus. Peut-être une des clés qui permettra de combattre l’épidémie. 

Mardi 31 Mars 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :