LÉGISLATIVES À TOUBA - Sokhna Astou Boury Mbacké met en garde : « Nous n’avons pas besoin de candidats privilégiés investis de manière arbitraire »


Absente de la scène politique depuis un bon moment, Sokhna Astou Boury Mbacké explique sa décision de confinement politique par le refus de l’arbitraire et du parachutage au gré d’intérêts particuliers. Câblant Dakaractu pour prendre droit au chapitre, la leader politique a préféré, à quelques encablures des élections législatives, sortir de sa boîte pour mettre en garde les leaders de coalition et en particulier celle présidentielle contre les choix qui ne sont pas fondés sur la légitimité.

« L’assemblée nationale a assez souffert de recevoir des députés médiocres et en mal de popularité. Je demande aux chefs de parti de faire abstraction des manipulations généralement entreprises par des politiciens juste pour être investis. Je dis halte aux bras longs et aux influences. Que l’on ne choisisse pas des candidats juste parce qu’ils appartiennent à des familles religieuses ou juste parce qu’ils ont un père marabout influent ou un ami haut placé dans l’attelage gouvernemental. Ça détruit et agace... »

Sokhna Astou Boury Mbacké a d’emblée signalé ne pas être intéressée par un mandat à l’hémicycle. « J’ai remarqué que la scène politique est souilée et c’est pourquoi j’ai décidé de ne pas briguer un poste de député. Il y a trop d’injustices et d’anomalies. Je préfère garder ma base et attendre la fin des investitures pour savoir avec quels leaders je vais cheminer où la quelle des listes je vais soutenir. Je reçois déjà des sollicitations, mais j’ai pris la résolution d’attendre pour mieux apprécier... »
Samedi 30 Avril 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :