Guinée : Cellou Dalein Diallo suspend sa participation au comité de suivi


Guinée : Cellou Dalein Diallo suspend sa participation au comité de suivi
Le Chef de file de l'opposition guinéenne vient de suspendre sa participation au comité de suivi mis en place au lendemain des violentes manifestations post-électorales ayant suivi les locales du 4 février passé.
Toutefois, critiqué pour ses rencontres « sans résultats » avec Alpha Condé, Cellou Dalein Diallo a justifié son attitude dans les colonnes de Aficaguinee.com en ces termes : « Je suis un homme de dialogue. Lorsque je peux faire l’économie d’une manifestation, je préfère la faire. S’il y a une possibilité de trouver des solutions au niveau de la table du dialogue, je préfère ça. Je le dis, je le répète et je l’assume. Je préfère qu’on aplanisse nos divergences autour de la table de négociation. Dès qu’il y a cette opportunité je la saisi. Parce que pour moi, la rue c’est le dernier recours. C’est un droit Constitutionnel, mais j’en use que lorsque j’ai épuisé toutes les autres voies de recours. C’est mon principe. On me critique pour ça, mais je continuerai. Si le Président me dit viens pour qu’on trouve une solution, je viendrais. Si on dit allons à la table de négociation, on viendra mais on ne renoncera jamais à nos droits ».
Pour rappel, Diallo et Alpha Condé se sont rencontrés lundi 2 avril pour signer un énième accord de sortie de crise. 

 « J’ai présenté les revendications de l’opposition. J’ai essayé de les justifier. On a trouvé des solutions…J’ai mis en évidence le non-respect de cet accord politique… que ce soit pour l’audit du fichier qui devait avoir lieu, dont le rapport devait être disponible au plus tard le 31 mai 2017, que ce soit la loi sur la CENI qui devait être examinée à la session des lois de 2017, le lancement d’audits pour identifier les auteurs et commanditaires des crimes, l’indemnisation de ceux qui ont perdu des proches et ceux qui ont perdu des biens… A l’issue de notre entretien, il (le Président) a demandé à ce que le comité essaie de trouver un suivi pour le contentieux électoral dans les 12 communes concernées, dans lesquelles l’opposition dispose de preuves irréfutables de falsification de Pv et d’élimination abusive de Pv …Le papier qui a été fait semble montrer une volonté», avait résumé le leader de l’Ufdg au sortir de son audience avec le chef de l’Etat.
Vendredi 11 Mai 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :