DISSOLUTION DU SECRÉTARIAT NATIONAL DU PDS / Wade ne voudrait-il pas se débarrasser d'Oumar Sarr et complices ?


Dans les motifs qu'il évoque pour justifier l'urgence de dissoudre le secrétariat national du Pds et de procéder à  l'installation d'un autre collège, le Président Wade semble inscrire en priorité celui pour son parti d'être en phase avec '' les multiples défis '' qui interpellent  les acteurs politiques qu'ils sont et qui nécessitent des changements radicaux. Parmi ces changements, figure en pôle position la mise en place d'une nouvelle direction plus large, plus dynamique et plus proche de la base, dira-t-il dans le document qu'il a fait parvenir à la presse. 
Il parlera aussi d'une structure qui n'arrivait plus à suivre les mutations du fait qu'elle n'avait plus été retouchée depuis 2014 alors que les enjeux sont tout autre. Et, en remplacement de ce qui a été jusqu'ici de mise, il sera procédé à la nomination de Secrétaires généraux nationaux adjoints, prétextant la nécessité d'ouvrir le parti et de le rendre plus performant dans son objectif de reconquérir le pouvoir.

Seulement, ces prétextes semblent mal cacher l'idée qu'il pourrait avoir de sanctionner Oumar Sarr et le châtier de sa témérité. En clair, Wade garderait encore au travers de sa gorge la décision unilatérale qui a été prise par son ancien homme de confiance d'aller répondre à l'appel au dialogue du Président Sall.  Pour lui, l'ancien maire de Dagana a posé un acte de défiance qui ne devrait être impuni. Autrement dit, ce serait un grand coup de balai qui devrait emporter ce dernier ainsi que l'ensemble de ses acolytes. Affaire à suivre...
Vendredi 9 Août 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :