Conseil présidentiel à Tamba : Le président Macky Sall déroule son bilan depuis 2012, note les manquements et promet un futur d’espérance…


« Vivre loin de la capitale et de certaines grandes villes, ne doit plus se traduire par une exclusion à un accès satisfaisant à des services sociaux de base de qualité, ou constituer un handicap pour son épanouissement économique et social. Chaque Sénégalais doit se sentir en sécurité, protégé et pouvoir éduquer ses enfants et exercer ses activités professionnelles et tirer profit des opportunités. » 

Cette phrase vient effectivement du chef de l’État Macky Sall présentement dans la région de Tambacounda, et présidant le conseil de développement territorial en présence des membres du gouvernement. Le président Macky Sall pour qui le tapis rouge est déroulé dans cette région orientale, vient écouter les populations pour s’enquérir des doléances et insuffisances dans cette localité. Une belle occasion pour le chef de l’État, tenant le discours d’ouverture du conseil président de développement territorial, de rappeler les efforts du régime depuis 2012.

« Depuis 2012, notre pays a enregistré des efforts significatifs dans tous les secteurs qui ont transformé le visage des régions, départements et communes. La réalisation de 2.526 km de route (à noter le bilan de 189 km d’autoroute compte non tenu de l’axe Mbour-Fatick-Kaolack et le projet d’autoroute du nord entre Dakar-Tivaouane et Saint Louis) »  

Il y a aussi, précisera le chef de l’État, 6.673 km de pistes rurales pour désenclaver les territoires de l’intérieur du pays. Soit 667 nouveaux Km par an et 1,6 fois la moyenne annuelle de la période antérieure. Dans le secteur de l'électricité, il y a 5.301 villages et hameaux électrifiés sur les 20.977, soit en moyenne 530 hameaux et villages par an.  Le président de la République estime qu’il y’a d’ailleurs un travail à faire à ce niveau.  Un taux d’électrification de 80,5% au niveau national avec 96% en milieu urbain et un taux d’électrification rurale qui est passé de 20 à 58,20% en milieu rural.

Pour ce qui est de l’agriculture, le président Macky Sall rappelle que des aménagements en milieu agricole ont été enregistrés et qui ont permis d’assurer 81% de couverture de nos besoins en céréales en 2021 avec une hausse des productions d’arachide.

Les infrastructures scolaires et sanitaires n’ont pas été omises par le chef de l’État dans son discours relatant le bilan depuis son arrivée à la magistrature suprême. En effet, 35.897 salles de classes, 64 Daaras modernes, 5 instituts supérieurs d’enseignement professionnel, 14 espaces numériques ouverts et 4 nouvelles universités.  Il y’a également, dans le cadre de la santé, neuf hôpitaux et 18 centres de santé, plus de 300 postes de santé et 21 centres de dialyse ont été réalisés.

Dans le domaine social, le président de la République a évoqué la gratuité des soins pour 2,5 millions d’enfants de moins de 5 ans. Des bourses de sécurité familiales pour 316.948 familles vulnérables. Le bilan depuis 2012 c’est aussi le train express régional qui a fait, selon le chef de l’État le bonheur de plus de 17 millions de passagers, le nouvel aéroport de Saint-Louis mais aussi les quatre autres en construction dont celui de Tamba et de Kédougou. Les infrastructures sportifs comme le stade Abdoulaye Wade, Dakar Aréna et aussi, la rénovation des infrastructures, dans leur globalité.

En dépit de tout ce bilan, le chef de l’État estime que l’État du Sénégal, dans tous les secteurs, des programmes d’investissement ardus de politiques sectorielles sont en cours. 
Mardi 27 Décembre 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :